Montpellier : Saint-André en pole

  • Philippe Saint-André mais aussi Jean-Baptiste Elissalde pourraient prendre la direction de Montpellier. Photo M. O. - D. P et Icon Sport
    Philippe Saint-André mais aussi Jean-Baptiste Elissalde pourraient prendre la direction de Montpellier. Photo M. O. - D. P et Icon Sport MIDI-OLYMPIQUE / PATRICK DEREWIANY / MIDI-OLYMPIQUE
  • Jean-Baptiste Élissalde
    Jean-Baptiste Élissalde Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

L’ancien sélectionneur national, de 2012 à 2015, n’a plus côtoyé de vestiaire depuis la fin de la Coupe du monde anglaise. Va-t-il replonger à Montpellier comme directeur du rugby ? C’est une possibilité.

Fin octobre, nous vous annoncions que le président de Montpellier Mohed Altrad avait approché le sélectionneur australien Michael Cheika - dont la mission à la tête des Wallabies a pris fin après la Coupe du monde japonaise - afin de faire de lui le nouveau directeur de rugby du club héraultais, un poste aujourd’hui occupé par le Néo-Zélandais Vern Cotter qui quittera ses fonctions au terme de son contrat en juin prochain. Dès lors, les tractations entre Cheika et Altrad ont-elles échoué ? Et si oui, pourquoi ? Toujours est-il qu’à l’heure actuelle, c’est l’ancien sélectionneur national Philippe Saint-André qui est fortement pressenti pour endosser le rôle laissé vacant par Cotter dans quelques mois. L’information, révélée par nos confrères de France Télévision, a été démentie avec véhémence par le "Goret" sur les ondes de RMC Sport mais celui-ci, libre de tout contrat depuis la fin du Mondial 2015, fait bel et bien partie d’une "short-list" de personnalités établie par Mohed Altrad afin d’offrir au MHR un nouveau directeur du rugby. Et il se murmure même que l’homme fort du club veut absolument convaincre PSA.

De toute évidence, le profil de Saint-André - un homme apprécié par Altrad puisque ce dernier souhaitait déjà le recruter à l’époque où il envisageait de racheter le club anglais de Gloucester - plaît aux dirigeants héraultais dans le sens où l’ancien patron des Bleus ne souhaite plus mettre le nez dans le "sportif", un secteur qu’il laissera en intégralité à Xavier Garbajosa, arrivé au club au printemps dernier : ainsi, le fragile équilibre du club est pour le moment maintenu. PSA serait donc chargé de chapeauter l’ensemble de l’édifice du MHR s’il venait à s’engager.

Elissalde de plus en plus proche

Si Saint-André décide de relever le défi proposé par Mohed Altrad, il pourrait ne pas être le seul à rejoindre Montpellier. En effet, le staff devrait lui aussi connaître des modifications lors de l’intersaison. Ainsi, et comme déjà indiqué ces dernières semaines, Jean-Baptiste Elissalde se rapproche de plus en plus de l’Hérault. En quête d’un nouveau défi depuis le terme de sa mission au sein du XV de France après le Mondial, l’ancien demi de mêlée ou ouvreur international a des chances de replonger dans le quotidien du Top 14, alors que son nom aurait également circulé du côté de Toulon. Mais sa proximité avec Xavier Garbajosa fera sûrement la différence. Si cela se confirme, Elissalde serait notamment en charge de la défense montpelliéraine, en remplacement de l’Anglais Ian Vass, qui s’occupe aussi des skills. Ce dernier, arrivé dans les bagages de Vern Cotter comme Nathan Hines (responsable de la touche) et Richie Gray (spécialiste du jeu au sol), est en fin de contrat. Tous trois vont quitter le MHR au terme de la saison en cours.

Marc DUZAN et Jérémy FADAT (avec J.L.)
Voir les commentaires
Réagir