• Les joueurs du Bassin d’Arcachon doivent gagner contre Nantes pour revenir sur les premiers non-relégables. Photo RCBA
    Les joueurs du Bassin d’Arcachon doivent gagner contre Nantes pour revenir sur les premiers non-relégables. Photo RCBA
Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Bassin d’Arcachon - Nantes : à l’abordage !

"Non, ce n’est pas un match éliminatoire dans la mesure où il en restera d’autres à disputer. En revanche, c’est un match très, très important, au cours duquel chaque joueur devra élever son niveau en faisant preuve de toute la précision nécessaire." Longue expérience oblige, Philippe Gimbert n’a évidemment pas besoin de longs discours pour présenter le programme de ce dernier samedi de janvier. Le mentor des avants girondins le confirme si besoin est, seul "le don de soi" peut permettre à ceux que pilotent Vincent Manta et Anthony Tesquet de combler le déficit : "Nous traînons comme un boulet notre mauvais début de saison, c’est ce qui explique qu’il nous manque ce petit plus qui fait basculer le sort d’un match et que nous avons du mal à nous lâcher."

Le pack nantais au révélateur

Et c’est vrai, avec pas moins de sept bonus défensifs, le RCBA montre qu’il n’est jamais loin du compte. Ce qui ne surprendra en aucune façon Emmanuel Patte, le manager ligérien associé à Bertrand Guilloux : "C’est une équipe solide, expérimentée, qui pouvait tout aussi bien l’emporter à nos dépens lors du match aller. Nous allons nous préparer à quelque chose de difficile, il ne peut en être autrement." Un staff certes satisfait de la tournure des événements mais peu enclin toutefois à formuler un pronostic de qualification pour le trophée Jean-Prat : "Vous savez, dans une poule aussi serrée, le moindre faux pas peut faire reculer n’importe qui au classement. Notre objectif avoué, c’est l’invincibilité à domicile."

Quid, dans ces conditions, de la fameuse pression qui accompagne les tombeurs de Cognac/Saint-Jean-d’Angély ? "On l’a toujours plus ou moins, surtout quand il s’agit de repartir du bon pied après un échec." Celui face à Tyrosse n’a pas laissé un goût plus amer que cela dans la bouche de ceux qui font preuve de fair-play : "Le carton rouge infligé à Burgaud a été invalidé, c’est déjà une bonne chose car nous avions déjà payé au prix fort l’infériorité numérique qui en découlait."

Annoncé comme très à son aise dans l’épreuve reine, le pack nantais va passer au révélateur tandis que, sur son aile, Lory Cochard, pur produit de la formation herblinoise, aura à cœur d’effectuer plus d’un… rush. Côté arcachonnais, c’est Jimmy Daros-Ducourneau qui avait vu rouge lors du match face à Bergerac. Urios, lui, est toujours sur le flanc.

Philippe Alary
Voir les commentaires
Réagir