Un homme pressé

  • Konstantine Mikautadze (MHR) face à Brive.
    Konstantine Mikautadze (MHR) face à Brive. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

De retour de stage avec la Géorgie et présent samedi, l’intéressé est, cette saison, l’un des rares Héraultais qui répond toujours présent.

Pressé, "Koté", vraiment ? Pourtant, cela ne colle pas avec le caractère du Géorgien, patient et posé. Mais, ces derniers temps, tout s’est accéléré pour lui : "Je suis vraiment désolé, je n’ai pas pu vous répondre hier (lundi, N.D.L.R.). Entre le trajet pour rejoindre la sélection (à Mandelieu), l’installation et les entraînements…", s’excuse-t-il en préambule. De retour à Montpellier mercredi soir, il était à l’entraînement jeudi matin et sera présent sur le terrain samedi. Avant de rejoindre les Lelos dès le lendemain : "Normalement, je ne vais jouer que les deux premiers matchs (face à la Roumanie et l’Espagne ; 6 Nations B) car ma femme doit accoucher fin février (premier enfant, une fille)."

La vie de Konstantin Mikautadze va bientôt changer. Son statut au MHR, a lui déjà évolué. Titulaire à sept reprises cette saison, il a déjà battu son "score" de l’an passé. Et égalera certainement celui de l’année précédente (huit) face à La Rochelle. Mieux encore, il s’impose aujourd’hui (avec Van Rensburg), comme l’avant héraultais le plus régulier. "L’an passé et même avant, j’ai beaucoup échangé avec les coachs, qui m’ont expliqué quels secteurs précis je devais améliorer. Après, la préparation avec la Géorgie avant le mondial m’a fait beaucoup de bien. Car je devais travailler physiquement pour tenir un match entier." Un challenge pour le colosse (2 m et 128 kg) : "Ce n’était pas une question de poids, car cela fait cinq ans que je suis toujours entre 127 et 129 kg selon les saisons. Là où je devais m’améliorer, c’est sur le cardio et l’endurance."

95% de réussite au plaquage

Résultat : Mikautadze a franchi plusieurs paliers dans le jeu. Meilleur défenseur sur maul du Top 14 et joueur dur à l’impact, il peut désormais multiplier les tâches sans vite s’épuiser. Il se déplace mieux dans la ligne défensive et brille d’efficacité sur les plaquages : 87 tentés (dont plusieurs offensifs) pour seulement 4 ratés (95 % de réussite). Plus lucide, le deuxième ligne international (63 sélections) de 28 ans, est moins indiscipliné (que Willemse par exemple, 13 fautes) et se montre également d’une grande efficacité sur les "réceptions" de ballon : 100 % de réussite sur passe, touche, ballon haut ou ramassé au sol : "Maintenant, mon but est d’augmenter mon explosivité et ma vitesse."

En fin de contrat en juin

Deux forces premières des attaquants rochelais, auxquelles les Héraultais devront résister en défense, sans connaître leur habituel trou d’air. Une clé de ce match charnière dans la course à la qualification, qui ne sera pas la plus importante selon "Koté" : "Aujourd’hui, au MHR, je pense que nous avons un peu le même problème qu’avec la Géorgie. On défend, on défend… Et à un moment, on explose. Sans ballon, c’est impossible de gagner. Il faut arriver à mieux le conserver." Difficile quand vous êtes défaillants sur les ballons de turnovers (146) et les pénalités (177) concédées (troisième pire bilan) : "Nous devons prendre nos responsabilités dans nos choix. Quand c’est risqué ou que c’est du 50-50, il ne faut pas faire de passes après contact. On essaye souvent de marquer vite et facilement. Alors qu’il faut, au contraire, être bien plus patient et en mesure de faire quinze ou vingt phases de jeu si nécessaire. Nous en sommes capables, on doit juste être plus régulier. Le groupe s’en rapproche."

Confiant, Konstantin Mikautadze (Jiff) ne l’est pas encore pour son avenir (fin de contrat en juin). Contacté par le Lou à son retour du Japon, il n’avait pas trouvé d’accord. Désormais en discussions avec deux ou trois formations de Top 14, il donne sa priorité à Montpellier (arrivé en 2016), qui ne s’est lui, toujours pas positionné : "Il n’y a rien d’officiel, avec aucun club. J’aimerais rester au MHR. On verra bien… Mais, que je reste ou que je parte, je me donnerai toujours à 100 % pour ce maillot." Un état d’esprit qui mérite d’être vite récompensé !

Par Julien LOUIS
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?