• Remi Siega (France) lors du Tournoi de Sydney
    Remi Siega (France) lors du Tournoi de Sydney Mike Lee - KLC fotos for World Rugby / Mike Lee / Mike Lee - KLC fotos for World Rugby
Publié le / Modifié le
Tournoi des Sydney

Des finales dès les poules

Les sélections masculine et féminine poursuivent leur tournée d’Océanie avec l’étape de Sydney. Où elles entendent toutes deux poursuivre sur leur belle dynamique du moment.

Six jours après être montées sur le podium de l’épreuve néo-zélandaise d’Hamilton, les deux sélections à VII partent en reconquête à Sydney avec une ambition intacte. Dès dimanche dernier, Pierre-Gilles Lakafia se projetait avec détermination sur la quatrième étape de la saison : "Si nous avons atteint la finale en Nouvelle-Zélande, il est possible de le refaire en Australie. Il faut bien récupérer et se reconcentrer pour peut-être remporter notre premier trophée. "

Pour accéder une troisième fois de suite au dernier carré d’une épreuve, les Bleus devront commencer par s’extirper d’une poule très relevée. Le tirage au sort n’a pas épargné Jérôme Daret et ses hommes : ils seront confrontés aux Samoa, concurrents en petite forme mais imprévisibles, à l’Afrique du Sud, cador revanchard après son fiasco à Hamilton, et l’Argentine, cinquième au classement général. Jean-Pascal Barraque et ses partenaires le savent : face à une telle adversité, leur marge de manœuvre reste réduite, comme l’a rappelé leur parcours en poules, la semaine passée, avec un nul et une qualification obtenue in extremis.

Veredamu, numéro 1 mondial

Les Français chercheront à s’appuyer sur un collectif en confiance et sur des individualités en feu. À l’image de Tavite Veredamu, numéro 1 mondial à "l’impact player ", ce classement comptabilisant les plaquages, les franchissements, les passes après contacts et les courses avec ballons.

L’équipe de France à 7 féminine ambitionne aussi de poursuivre sur la lancée de sa récente médaille de bronze. La bande emmenée par Shannon Izar jouera sans nul doute sa qualification face à l’Australie, lors de la finale de poule programmée le dimanche. À Hamilton, les deux équipes s’étaient affrontées dans le match pour la troisième place, remporté in extremis par les filles de David Courteix. Devant leur public, les Australiennes, actuelles deuxièmes au classement général provisoire, entendent prendre leur revanche. Le choc promet d’être dantesque.

Voir les commentaires
Réagir