• Pierre-Yves Revol rêve de Pierre Henry Broncan (Toulouse)
    Pierre-Yves Revol rêve de Pierre Henry Broncan (Toulouse) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Revol confirme l’arrivée de Broncan

Dans une interview parue sur le site internet du Castres olympique, au cours de laquelle il appelle notamment à ce que "tout le monde [bascule] en mode maintien", le président Pierre-Yves Revol a aussi confirmé l’arrivée de Pierre-Henry Broncan dans le staff la saison prochaine, comme révélé dans ces colonnes dans l’édition du 30 décembre.

Le technicien, en fin de contrat à Bath en juin où il est arrivé en 2018 après être passé par Blagnac, Auch, Aurillac, Colomiers, Tarbes, Bordeaux-Bègles et Toulouse, aura un double rôle dans le Tarn, auprès des avants et du recrutement. "L’intégration de Pierre-Henry Broncan au sein de notre staff, en plein accord avec Mauricio Reggiardo, est un véritable atout, a expliqué l’homme fort du CO. Pierre-Henry, actuellement en poste à Bath en Angleterre, connaît fort bien le marché Français. Nous avions besoin de nous structurer dans la politique de recrutement du club mais également de renforcer notre staff où le profil très complet de Pierre-Henry apportera une plus-value indéniable. D’ores et déjà, il nous a aidé pour la saison prochaine. C‘est un expert passionné avec lequel je voulais travailler depuis un certain temps. Je suis certain de sa valeur ajoutée et de son efficacité et notre manager partage cet avis. Le CO aura dans son effectif l’année prochaine quelques joueurs qui surprendront. Mais tout cela ne se mettra en place que si nous sommes capables d’assurer notre maintien et qui plus est de le faire assez tôt dans la saison. C’est pour l’instant la priorité." Selon nos informations, il existe d’ailleurs une clause qui libérerait automatiquement Pierre-Henry Broncan de son engagement en cas de relégation de Castres en Pro D2. Le club occupe actuellement la 12e place du classement, avec un point d’avance sur le 13e et deux sur le 14e.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir