• Les Crusaders en danger ?
    Les Crusaders en danger ? Dave Lintott / Icon Sport / Dave Lintott / Icon Sport / Dave Lintott / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Super Rugby

Les 5 bonnes raisons de suivre la 2e journée

1. Le champion en danger ?

Les triples champions en titre se sont offerts leur premier bonus offensif à domicile face aux Waratahs, sans leur ouvreur vedette Richie Mo’unga mais avec des jeunes pousses déjà à l’affût. Le centre Braydon Ennor et l’ailier Will Jordan, auteurs chacun d’un doublé. Pour ce premier déplacement l’équipe de Scott Robertson va se confronter à un autre poids lourd de la conférence néo-zélandaise. Les Chiefs ont aussi remporté leur premier match face chez les Blues. Mais Warren Gatland ne pourra pas s’appuyer sur trois joueurs majeurs de son effectif : les All Blacks Damien McKenzie, Nepo Laulala et Angus Ta’avao, tous blessés.

2. Les Highlanders entrent en scène

Exemptés la semaine dernière, les Highlanders débutent par la réception des Sharks, vainqueurs des Bulls lors de la première journée. Orpheline de Luke Whitelock, Ben Smith et Waisake Naholo, la franchise de Dunedin emmenée par Aaron Smith pourra compter sur sa pépite Josh Ioane, valeur montante du rugby néo-zélandais au poste de demi d’ouverture, décalé au centre pour ce premier match et sur Mitch Hunt, l’ancienne doublure de Richie Mo’unga aux Crusaders.

3. La nouvelle attraction Sotutu

Son nom ne vous dit rien pour l’heure mais il fut l’un des rares joueurs des Auckland Blues à crever l’écran lors de la première journée. Contre les Chiefs, Hoskins Sotutu a effectué sa première en Super Rugby avec le numéro 8. À seulement 21 ans, le joueur a, malgré la défaite, gagné 97 mètres sur 12 ballons portés, effectué deux franchissements, battu cinq défenseurs et réussi trois offloads. Contre les Waratahs ce samedi, il sera une nouvelle fois à surveiller.

4. L’heure du rachat pour les Hurricanes

Revenus fanny du Cap, où ils ont subi la loi des Stormers, les Hurricanes vont devoir serrer les rangs à Buenos Aires où les Jaguares, après avoir bien démarré, attendent TJ Perenara et sa bande de pied ferme. Auteurs de nombreuses fautes de main au Newlands, les Canes se rappelleront que les Argentins étaient venus s’imposer 28-20 à Wellington en mai 2019. Il y a donc de la revanche dans l’air.

5. Les Brumbies peuvent déjà creuser l’écart

Auteurs d’un départ sans-faute face aux Reds, les Brumbies reçoivent les Rebels pour enchaîner une deuxième victoire consécutive et occuper seuls la première place de la conférence australienne puisque les Sunwolves sont exemptés pour cette deuxième journée.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir