Vers le forfait de Vakatawa

  • Tournoi des 6 Nations 2020 - Touché face aux Anglais, Virimi Vakatawa devrait laisser sa place dans le groupe face à l’Italie
    Tournoi des 6 Nations 2020 - Touché face aux Anglais, Virimi Vakatawa devrait laisser sa place dans le groupe face à l’Italie Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique / Patrick Derewiany
  • Tournoi des 6 Nations 2020 - Arthur Vincent devrait palier au possible forfait de Virimi Vakatawa
    Tournoi des 6 Nations 2020 - Arthur Vincent devrait palier au possible forfait de Virimi Vakatawa Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique / Patrick Derewiany
Publié le / Mis à jour le

De toute évidence, le centre du Racing devrait être indisponible pour affronter l’Italie. du coup,le montpelliérain Arthur Vincent pourrait être titularisé au milieu du terrain quand Romain Taofifenua et Gabriel Ngandebe devraient tous deux se faire une place sur le banc de touche.

S’il est communément acquis qu’"on ne change pas une équipe qui gagne", il est tout aussi évident qu’on ne change pas "une équipe qui vient de battre l’Angleterre vice-championne du monde" et, sauf cataclysme de dernière minute, le 15 de départ face à l’Italie devrait donc ressembler à s’y méprendre à celui ayant débuté le Crunch, le week-end dernier. Déjà, si certains avaient pu penser que Fabien Galthié et Laurent Labit puissent avoir dans l’idée de changer leur charnière, histoire de faire prendre un peu l’air à la bombe du début de Top 14 (Mathieu Jalibert), il n’en sera finalement rien : Romain Ntamack et Antoine Dupont garderont la main sur le jeu tricolore puisque comme le dit le sélectionneur, "tourner pour tourner ne fait pas partie de notre stratégie". Finalement, le seul changement dans le 15 de départ tricolore pourrait être dû à une blessure, celle de Virimi Vakatawa en l’occurrence. Touché au triceps face au XV de la Rose dimanche dernier, le trois-quarts centre du Racing 92 ne devrait donc pouvoir tenir sa place et, selon nos informations, il serait alors remplacé par le Montpelliérain Arthur Vincent (lire ci-contre), entré en jeu en fin de match face aux Anglais. De toute évidence, la perte de Virimi Vakatawa serait une lourde perte pour le XV de France, tant l’attaquant francilien semble au-dessus du lot depuis le début de la saison. À son sujet, son coéquipier dans les Hauts-de-Seine Teddy Thomas nous confiait même la semaine dernière : "Actuellement, Virimi est le meilleur numéro 13 du monde. Sur les stats que l’on a au club, il bat les défenseurs une fois sur deux. En ce moment, il y a lui… Et les autres."

Installé au milieu du terrain tricolore depuis les blessures de Wesley Fofana et Geoffrey Doumayrou lors du dernier Mondial, Virimi Vakatawa a su saisir sa chance, est désormais incontournable dans le projet de jeu français et, en ce sens, Arthur Vincent serait soumis à un challenge d’envergure, s’il devait débuter dimanche après-midi face à la "squadra azzurra". Dans une telle configuration, il apparaîtrait ensuite qu’un autre Montpelliérain, l’ailier Gabriel Ngandebe, s’installerait sur le banc de touche pour connaître, dans le meilleur des cas, la première sélection de sa carrière. Jusqu’ici, le staff tricolore s’est dit très satisfait du comportement du finisseur héraultais, lequel réalise de très bons entraînements et dont l’état d’esprit semble à ce jour irréprochable. Si la première cape de Ngandebe se confirmait ce week-end au Stade de France, ce serait une autre occasion de tirer un grand coup de chapeau à la filière de formation massicoise, qui ne compte pas moins de quatre représentants dans la liste des 42 joueurs retenus par Fabien Galthié pour disputer le Tournoi des 6 Nations : Sekou Macalou, Lester Etien, Cameron Woki et donc, Gabriel Ngandebe.

Pour terminer sur la blessure de Virimi Vakatawa, il faut souligner qu’elle est la huitième subie par le groupe France depuis que la liste a été annoncée le 8 janvier dernier et fait suite à celles de Dorian Aldegheri, Damian Penaud, Camille Chat, Kylian Hamdaoui, Dylan Cretin, Anthony Etrillard et Alexandre Fischer. Comme toutes les autres équipes du Tournoi des 6 Nations, l’équipe de France paye donc un lourd tribut aux cadences infernales imposées par le calendrier du rugby professionnel. Cependant, Virii Vakatawa, tout comme Damian Penaud et Camille Chat, devraient à nouveau intégrer le groupe France pour affronter le pays de Galles à Cardiff, le 22 février prochain.

Romain Taofifenua et Boris Palu pour densifier le banc ?

En clair, si un seul changement devait être opéré dans le 15 de départ tricolore, il se pourrait néanmoins que le banc de touche connaisse lui aussi une légère modification par rapport au premier match. Afin de donner plus de densité et de puissance au banc de touche, plutôt décevant face à l’Angleterre, le staff du XV de France pourrait relancer Romain Taofifenua. Plus lourd que Boris Palu, le Toulonnais permettrait donc en mêlée fermée de compenser la sortie du terrain de Paul Willemse, en deuxième période. Pour autant, Palu ne disparaîtrait pas de la feuille de match et resterait parmi les "renforts", puisque le Francilien a la capacité de couvrir les deux postes au Racing. Selon toute vraisemblance, c’est donc le Bordelais Cameron Woki qui se retrouverait hors du groupe.

Néanmoins, si au dernier moment les coachs du XV de France optaient pour un banc de touche composé de six avants, Cameron Woki sauverait donc sa place dans le groupe, sacrifiant probablement Gabriel Ngandebe. Quelques heures avant que Fabien Galthié ne donne officiellement sa composition d’équipe, l’ossature du XV de France semble donc assez claire.

L'équipe probable

Bouthier - Thomas, Vincent, Fickou, Rattez - (o) Ntamack, (m) Dupont - Ollivon (cap.), Alldritt, Cros - Willemse, B. Le Roux - Haouas, Marchand, Baille

Les remplaçants :

Mauvaka, Poirot, Bamba, Palu (ou Taofifenua), Woki (ou Palu), Serin, Jalibert, Ngandebe

Voir les commentaires
Réagir