• Mauricio Reggiardo et Stéphane Prosper. Photos Icon Sport
    Mauricio Reggiardo et Stéphane Prosper. Photos Icon Sport Laurent Frezouls / Icon Sport / Laurent Frezouls / Icon Sport / Laurent Frezouls / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Retour sous pression

Dimanche, Castres se rendra dans l’antre d’un SUALG devenu concurrent direct pour le maintien et où Mauricio Reggiardo et Stéphane Prosper retrouveront de vieilles connaissances …

C’est un des matchs qui furent cochés d’une croix rouge dans le calendrier dès sa publication au cœur de l’été dernier. Dimanche prochain, à l’occasion de la quinzième journée du Top 14, Mauricio Reggiardo et Stéphane Prosper retourneront pour la première fois à Agen depuis leur prise de fonction à Castres lors de la dernière intersaison. Ce retour à Armandie, sur la pelouse qui les a faits rois après qu’ils y ont remporté une finale d’accession en élite (avec Mathieu Blin aux commandes) et deux maintiens en Top 14, aurait pu être une vraie fête si le Castres olympique avait un peu mieux respecté son tableau de marche. S’il occupait le haut du classement ainsi que cela était espéré et annoncé au lancement des hostilités, à la fin du dernier mois d’août. Mais le manque de résultat du club tarnais place Mauricio Reggiardo et ses hommes sous pression. Qu’on le veuille ou non dans la sous-Préfecture tarnaise, Agen est désormais un concurrent direct dans la course au maintien et une défaite à Armandie enverrait les Castrais sous la ligne de flottaison. Un seul petit point sépare les Agenais (treizièmes et premiers relégables, 22 points) des Castrais (premiers maintenus, 23 points). La dynamique sportive est aussi clairement en faveur des Lot-et-Garonnais, vainqueurs à Bayonne lors de la dernière journée (22-23) tandis que Castres s’inclinait à domicile face au Racing 92, sans inscrire le moindre point, une première depuis… Neuf ans (0-27) !

 

Un contexte forcément particulier

Mauricio Reggiardo l’avoue sans ambages : "J’aurais préféré retourner à Agen dans un contexte différent. Mais je suis quand même heureux de retrouver certaines personnes avec lesquelles j’ai tissé des liens forts et avec qui je garde contact. Oui, ce déplacement est important pour nous mais comme les douze matchs qu’il nous reste à jouer. On a basculé sur un objectif de maintien maintenant et il nous faudra prendre des points dès que l’occasion se présentera. On va jouer une équipe qui a l’habitude de ce genre de situation et on sait où l’on va. Il faut s’enlever un peu de stress et se dire qu’après cette rencontre, quoi qu’il arrive, rien ne sera fini. " Du côté du SUALG, Jean-François Fonteneau, le président, connaît trop bien la capacité de résilience de ses anciens entraîneurs pour ne pas se méfier : "On va jouer une équipe à la peine mais on m’a appris à toujours me méfier des bêtes blessées. Et puis, je sais que Mauricio et Stéphane savent parfaitement préparer ce genre de rendez-vous. Je m’attends à un match terrible dans l’engagement et il y aura de la pression des deux côtés. Il faut arriver à désacraliser tout ça…" Le CO profitera-t-il de ce déplacement à Agen pour glaner les premiers points de sa saison à l’extérieur et relancer sa saison ? Réponse dimanche en milieu d’après-midi !

David BOURNIQUEL
Voir les commentaires
Réagir