Le SA XV se repositionne dans sa quête de Top 6

  • Les joueurs de Soyaux
    Les joueurs de Soyaux Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Face à un concurrent direct dans l’optique d’une place qualificative dans le top 6 en fin de saison, Soyaux-Angoulême a su s’imposer sans trembler à domicile (27-15). Vannes rentre bredouille en Bretagne.

Dès le début de rencontre, les deux formations se livrent à un round d’observation. Soyaux-Angoulême tente de prendre le jeu à son compte, mais Vannes se montre patient et rigoureux défensivement. Faute de failles dans les défenses adverses, Charentais et Vannetais s’en remettent alors à un duel des buteurs, Hilsenbeck ouvre le score (0-3, 10). Le SA XV s’offre à son tour deux balles de marque sur des pénalités, mais Nicolas est moins en réussite que le buteur Morbihannais. Malheureux au pied, c’est finalement d’un essai que Nicolas va débloquer le compteur Angoumoisin profitant d’un travail remarquable de Mau dans le cœur du jeu, le demi de mêlée Angoumoisin transforme (7-3, 17). Mais Vannes a de la ressource et ne va pas tarder à le prouver. Omniprésent dans le jeu Le Bail file à l’essai, Hilsenbeck manque une transformation pourtant à sa portée (7-8, 26). Le buteur du SA XV a réglé la mire et redonne l’avantage aux siens (10-8, 37). À la pause le SA XV fait la course en tête (10-8). Dès le retour des vestiaires, le RCV est en souffrance, Aveï file à l’essai pour le SA XV, Nicolas transforme (17-8, 46). Vannes encaisse ensuite un nouvel essai, cette fois de pénalité (24-15, 55). Touché, Vannes tente le tout pour le tout et reprend espoir grâce à un essai en force de Gratien, Hilsenbeck transforme (24-15, 62). Mais derrière Nicolas d’une nouvelle pénalité met les Charentais hors de portée (27-15, 64). Le RC Vannes s’offre une ultime situation après la sirène, mais la défense Angoumoisine est impériale.

 

Le pied en touche de Leafa

Dans une première période accrochée mais plaisante, c’est Soyaux-Angoulême qui a basculé en tête. Mais sur l’ultime assaut Vannetais, les Charentais ont frisé la correctionnelle et l’issue de la rencontre aurait pu être bouleversée. Alors qu’il multiplie les pénaltouches et insiste pour prendre le score à son avantage avant la pause, Vannes s’ouvre une brèche dans la défense Angoumoisine, mais Leafa pourtant bien lancé met le pied en touche avant de libérer trop tardivement le ballon. En basculant en tête à la pause, avec un essai supplémentaire, les Morbihannais auraient pu mettre la pression aux Charentais (40). En vain.

 

Nicolas servi sur un plateau par Mau

Alors qu’il reste sur un 0/2 au pied sur deux pénalités coup sur coup, le buteur et demi de mêlée Angoumoisin Nicolas si précieux dans ce registre ces dernières semaines commence à accuser le coup. Mais, malchanceux au pied, l’ancien Rouennais insiste dans le cœur du jeu pour orienter ses coéquipiers vers la zone de marque. C’est finalement lui qui bénéficie de l’excellent travail de Mau, avant de résister au retour de Vannetais pour aller s’allonger entre les poteaux. Un essai pour Erwan Nicolas (16) qui l’a fait basculer sur une seconde partie de rencontre bien plus prolifique.

Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir