Chat, Penaud et Dupont blessés : la question qui fâche

  • Damian PENAUD of France is an injury doubt following the France captain's run ahead of the 6 Nations match between France and England, February 1, 2020 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport) - Damian PENAUD - Stade de France - Paris (France)
    Damian PENAUD of France is an injury doubt following the France captain's run ahead of the 6 Nations match between France and England, February 1, 2020 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport) - Damian PENAUD - Stade de France - Paris (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Si la faillite des Bleus fut totale sur le terrain, elle le fut aussi en coulisses, où la gestion des cas de certains blessés laissa manifestement à désirer. On pense ici en premier lieu à Camille Chat. Forfait pour le début du Tournoi en raison d’une déchirure, le Racingman s’était de nouveau blessé aux adducteurs pour son retour au pays de Galles, sur l’ultime action du match. Non convoqué la semaine dernière pour se soigner, le talonneur du Racing avait été rappelé à la surprise générale parmi les 14 joueurs de complément la semaine dernière, puis avait retrouvé sa place dans le groupe à la suite d’entraînements jugés convaincants. Mais il faut croire que la guérison de ce dernier n’était pas complète… Trop pressé, Camille Chat ? C’est bien possible, même si, sans vouloir céder à la polémique, le staff médical des Bleus n’est certainement pas exempt de tous reproches… Ainsi, en plein échauffement, Chat dut déclarer forfait à une quinzaine de minutes du coup d’envoi, la faute à une blessure au mollet liée à une (plus que probable) compensation... Le pire ? Il survint à l’heure de jeu, lorsque Damian Penaud quitta le terrain, victime d’une nouvelle blessure à son mollet ("simple coup", assurait Raphaël Ibanez) qui l’avait privé de compétition lors des quatre premiers matchs. Avant qu’Antoine Dupont, pourtant victime d’une première alerte à l’épaule autour de la 60e, sorte définitivement après être resté sur le terrain probablement trop longtemps (assez sérieusement touché à l’acromio, il est forfait pour l’Irlande)… Une gestion qui pose question, d’autant qu’elle se rajoute à un enchaînement de blessures (16 au total depuis le premier rassemblement si l’on prend en compte la commotion de Romain Ntamack) forcément liées aux fameux "entraînements à haute intensité" que les clubs ne vont évidemment pas se gêner pour déplorer, l’état de grâce du nouveau staff semblant bel et bien terminé après ce revers majuscule en Écosse.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?