Justin Tipuric : un phare dans la nuit

  • Justin Tipuric fut l’avant gallois le plus en vue, samedi à Twickenham.
    Justin Tipuric fut l’avant gallois le plus en vue, samedi à Twickenham. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Exceptionnel d’activité et auteur d’un doublé, Justin Tipuric, flanker du pays de Galles, a une nouvelle fois prouvé qu’il était le socle de la sélection du Poireau.

L’exploit a failli venir de lui. Alors que le XV de la Rose avait tissé méthodiquement sa toile, étouffant les Gallois à coups de jeux au pied bien sentis et en s’appuyant sur une défense agressive à souhait, Justin Tipuric a sonné la révolte des hommes de la principauté en s’offrant un essai de toute beauté dès le retour des vestiaires. On jouait depuis à peine plus de vingt secondes dans cette deuxième période lorsque les Gallois lançaient une offensive d’envergure qui allait mener à une réalisation de quatre-vingt-dix mètres où, lancé par Josh Navidi puis Tomos Williams, Justin Tipuric venait montrer ses qualités de course pour aplatir entre les poteaux. Les Gallois recollaient alors à 20 à 16 au meilleur des moments. On les pensait alors capables de renverser Twickenham. Hélas, l’espoir fut de courte durée, les Anglais reprenant leurs esprits et le fil de leur rugby de destruction dans la foulée de ce coup de froid pour s’envoler à nouveau au score jusqu’à mener 33 à 16.

Régénération à venir

Tipuric, lui, n’a jamais cessé d’y croire. Au point de venir inscrire un doublé rageur à la 80e+1 en position d’ailier, offrant aux siens un bonus défensif anecdotique d’un point de vue comptable mais qui nous dit quelque chose de l’esprit guerrier et jusqu’au boutiste de cette sélection galloise qui ne baisse jamais les bras. Le flanker de 30 ans (1,88 m, 106 kg) est à créditer de lignes statistiques exceptionnelles : 67 mètres parcourus, 9 ballons joués à la main, 11 passes dont une après contact, 11 plaquages offensifs (100 % de réussite), zéro pénalité concédée. Il fut, et de loin, l’avant le plus en vue. Le Gallois fut aussi un poison en touche où il s’est montré particulièrement inspiré, volant trois ballons à l’alignement anglais.

Reste que même s’ils sont finalement venus mourir à trois points des Anglais et que leur prestation dans l’antre de Twickenham reste très acceptable, les Gallois ont raté leur Tournoi. Cette défaite face aux hommes d’Eddie est la troisième dans cette compétition après les échecs face à l’Irlande et face à la France. Les derniers demi-finalistes de la Coupe du monde arrivent en fin de cycle. Eddie Jones n’a pas manqué de la souligner au sortir du match, tout en rendant hommage aux Gallois : "C’est une période difficile pour le Pays de Galles. Ils ont traversé une période fantastique sous Warren Gatland. Mais regardez leur équipe aujourd’hui, ils avaient 850 sélections. C’est donc une équipe très mature. Une fois que vous atteignez autant d’expérience, vous savez qu’une régénération est à venir. C’est la partie difficile. L’entraîneur a changé et ils ont connu un 6 Nations difficile. Mais, mon Dieu, si vous êtes un supporter gallois aujourd’hui, vous devez être satisfait de l’esprit qu’ils ont montré." Si même Eddie le dit…

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?