La finale à Marseille à l’automne

  • L’EPCR travaille toujours à plusieurs scénarii pour terminer l’édition 2020-2021. La finale à Marseille est toujours envisageable.
    L’EPCR travaille toujours à plusieurs scénarii pour terminer l’édition 2020-2021. La finale à Marseille est toujours envisageable. Dave Winter / Icon Sport - Dave Winter / Icon Sport
Publié le , mis à jour

L’EPCR travaille toujours à plusieurs scénarii pour terminer l’édition 2019-2020. La finale à Marseille est toujours envisageable.

L’EPCR travaille toujours à trouver la bonne formule pour terminer les Coupes d’Europe 2019-2020. Pourtant, aucune proposition ou décision n’a encore été prise, notamment en raison d’un calendrier mondial qui va être vraisemblablement bouleversé. Difficile donc pour le directeur général de l’EPCR Vincent Gaillard de définir avec certitude la feuille de route : "Nous avons la volonté de finir la saison car il ne reste que trois week-ends à trouver. Le scénario le plus réaliste nous amène à réfléchir à une reprise de la compétition pour la fin de l’été ou le début de l’automne." Surtout l’EPCR espère pouvoir encore organiser les finales à Marseille, comme cela était initialement prévu : "La disponibilité du Stade Vélodrome n’est pas un sujet majeur. On travaille très bien avec nos partenaires de l’OM et on trouvera un week-end où le club ne jouera pas à domicile."

Les effectifs auront changé

En revanche, poursuivre la compétition après l’été et donc la trêve officielle signifie que les clubs ne pourront plus compter sur les effectifs de cette saison pour disputer la phase finale. "Des compromis devront être faits, admet Vincent Gaillard, Nous terminerons l’édition 2019-2020 avec les effectifs de la saison prochaine si ce scénario est privilégié. Mais il faudra potentiellement faire d’autres compromis. Si toutefois nous devions récupérer une ou deux des dates du mois d’octobre pour terminer l’édition actuelle, il faudrait alors penser à une modification de la saison suivante, mais nous n’en sommes pas là." Des pistes de travail qui dépendent aussi de l’avancée du calendrier international alors que le président de World Rugby Bill Beaumont a fait savoir qu’il était ouvert à un report des tests du mois de juin et de juillet aux mois d’octobre et de novembre prochains. L’EPCR s’est rapprochée de World Rugby pour aborder ces sujets et pour continuer à travailler sur la fin des compétitions où six clubs français sont toujours engagés (Toulouse, Clermont, Racing 92 en Champions Cup et Toulon, l’UBB et Castres en Challenge Cup).

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?