Revue de l'élite - En 2e ligne, tant de jeunes qui poussent

  • Killian Geraci
    Killian Geraci Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

De plus en plus de jeunes joueurs arrivent au poste de seconde ligne, au fur et à mesure du temps, on se rend compte que le XV de France va avoir l'embarras du choix à ce poste. 

Non cité dans notre classement, mais qui l’aurait pleinement mérité au vu de ses performances qui ont conduit le staff du XV de France à la sélectionner dans le groupe des 42 pour préparer le Tournoi, le Bordelais Cyril Cazeaux aura la lourde mission de confirmer les espoirs placés en lui la saison prochaine. Le topo est à peu près le même en ce qui concerne le Bayonnais Guillaume Ducat, dont les extraordinaires mensurations (2,05 m, 115 kg) constituent un fabuleux atout, qu’il devra mettre à profit en parvenant à jouer encore un peu plus debout, ainsi que l’y incite tous les jours le staff de l’Aviron. Dans un autre registre, on espère que cette année sera aussi celle de l’éclosion définitive du virevoltant Thomas Lavault, double champion du monde avec les Bleuets, qui a disputé ses premières feuilles de match avec La Rochelle au niveau professionnel. Mobile, dynamique, Lavault incarne l’archétype du deuxième ligne modèle, capable d’un immense abattage aux quatre coins du terrain. Dans un autre registre, son coéquipier Mathieu Tanguy aura également une belle carte à jouer, quand bien même celui-ci avait mystérieusement disparu des radars avant la fin de saison.

Les ex-Grenoblois sur tous les fronts

De ce point de vue, il s’agira également de se montrer attentif aux performances du Lou, où Félix Lambey sera désireux de se relancer après une saison à oublier, gâchée physiquement par les blessures et moralement par sa non-sélection pour la Coupe du monde, tandis que le jeune Kilian Geraci (lui aussi champion du monde U20) souhaitera valider une première saison prometteuse. Les performances de son ancien coéquipier à Grenoble Mickaël Capelli seront aussi scrutées de près du côté de Montpellier, où l’ancien international U20 tâchera de trouver sa place au milieu d’un des effectifs les plus denses du championnat, qui accueillera en outre le Toulousain Florian Verhaeghe. Et pour être complet en ce qui concerne les ex-Grenoblois, le transfert de Thomas Jolmès à Toulon sera aussi à surveiller de près. En rupture totale avec son staff après des premières saisons très prometteuses du côté de La Rochelle, Jolmès retrouvera sur la rade son mentor Patrice Collazo, qui l’avait amené aux portes de l’équipe de France lors de ses saisons sur le bord de l’Atlantique. De quoi laisser augurer la renaissance sportive du grand blond, après une année quasi blanche ? On prend le pari, oui… 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir