Sacré baptême du feu pour les Clermontois

  • De la sueur mais surtout de la bonne humeur pour Camille Lopez et Yohan Beheregaray lors de la sortie canoë de mercredi.
    De la sueur mais surtout de la bonne humeur pour Camille Lopez et Yohan Beheregaray lors de la sortie canoë de mercredi. Vincent Duvivier / ASM Clermont / Vincent Duvivier
Publié le / Mis à jour le

Cette semaine a été marquée par le retour à l’entraînement collectif, pour les premiers pas de Kotaru Matsushima, et par trois jours de stage dans les Gorges du Tarn. Un moment charnière.

Les Clermontois ont renoué avec une vieille habitude cette semaine. Comme en 2011 ou en 2017, leur préparation estivale est passée par les gorges du Tarn pour un stage de cohésion et de mises à l’épreuve. Arrivés mercredi matin dans l’Aveyron, les Jaune et Bleu se sont démultipliés au cours d’une première journée chargée : via ferrata, paddle, course d’orientation, canoë, randonnée, "run and bike" et même construction de table. Le tout conclu par une nuit à la belle étoile. Le lendemain, ils ont enchaîné avec une grande marche et du canyoning. Quarante-huit heures de vie en commun concoctées par le manager Franck Azéma, désireux de voir ses troupes se resserrer. Ces excursions d’intersaison constituent un moment encore plus charnière pour les recrues, en phase d’intégration.

Surnommez-le "Mat’s"

Parmi les sept nouveaux venus, les premiers pas de Kotaro Matsushima sont particulièrement scrutés. La veille du départ pour le stage, soit le mardi, le trois-quarts nippon avait participé à son premier entraînement collectif. Une séance d’une heure d’opposition axée sur la défense, sous les ordres du nouveau responsable du secteur, Benson Stanley. S’il s’est déclaré " encore un peu juste physiquement", le Japonais a démontré une belle activité et une remarquable envie. Au passage, il a aussi gagné un surnom : "Mat’s". Présenté à la presse et à des journalistes venus spécialement du Japon, le natif de Pretoria a commencé à se projeter vers son défi clermontois : "La Coupe du monde et les dernières saisons m’ont donné la confiance nécessaire pour venir jouer en Europe et affronter les meilleures équipes. Je suis très motivé. Je sais que le Top 14 est très physique et que le jeu au pied est plus présent qu’il ne l’est au Japon. C’est pourquoi je vais devoir m’adapter et travailler mes appuis pour éviter les gros plaquages des très solides joueurs."

Le mois et demi de préparation restant est censé le préparer au mieux à ce challenge. Tout en lui permettant de se familiariser à son nouvel environnement : après être monté sur le plateau de Gergovie dimanche, d’où il a pu "profiter d’une vue magnifique" sur Clermont, "Mat’s" a découvert les joies des stages à la française et les beautés de l’Aveyron cette semaine.

Voir les commentaires (1)
Réagir
Les commentaires (1)
JP4863 Il y a 24 jours Le 16/07/2020 à 19:40

Les Gorges du Tarn sont à 95% en Lozère et non en Aveyron. le lieu du stage étant Sainte-Enimie et le causse Méjean en Lozère donc SVP le Midol , il faudra réviser sérieusement votre géographie et vérifier avant d'écrire.