Galthié de retour « à la maison »

  • Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié en compagnie de l'entraîneur de Colomiers Julien Sarraute, au Stade Michel Bendichou.
    Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié en compagnie de l'entraîneur de Colomiers Julien Sarraute, au Stade Michel Bendichou.
Publié le / Mis à jour le

Le sélectionneur de l’équipe de France était présent mardi matin à Colomiers pour diriger une séquence de l’entraînement du groupe professionnel. 

Dimanche dernier, le manager général de l’équipe de France Raphaël Ibanez fêtait son arrivée sur le réseau social Twitter en annonçant que le staff des Bleus « sera à Sabres les 24, 25 et 26 août pour s’entraîner à entraîner les académies jeunes d’Occitanie. » L’ancien talonneur, un brin coquin, n’avait pas évoqué la présence du sélectionneur Fabien Galthié à l’entraînement de Colomiers deux jours plus tard.

C’était pourtant un petit événement car le club de la région toulousaine a une place à part dans le cœur du patron des Bleus, lui qui est arrivé à l’USC en minimes avant de débuter en équipe première à 17 ans et de disputer une finale de Coupe d’Europe avec le club à la Colombe. C’était donc le retour sur la pelouse d’une légende du club. Julien Sarraute, l’entraîneur principal de Colomiers ne le nie pas : « c’était une très bonne expérience, avec une double connotation. La première est évidemment historique et culturelle puisque Fabien est un ancien du club, qui représente beaucoup de choses ici. Il fait partie de l’identité de Colomiers. La deuxième, c’est évidemment l’apport qu’il peut avoir en tant que sélectionneur de l’équipe de France et son expertise du très haut niveau. »

La présence de Fabien Galthié à l’entraînement de mardi s’est décidée en fin de semaine dernière, après une discussion entre les deux hommes qui échangent régulièrement, comme l’a reconnu le sélectionneur à la fin de la séance d’entraînement : « J’échange régulièrement avec Julien Sarraute. Avec les autres membres du staff du XV de France, nous essayons de suivre et d’accompagner régulièrement les clubs dans l’entraînement. Concernant Colomiers, je n’y suis pas beaucoup revenu et c’est la première fois que je reviens vraiment pour entraîner. C’est un réel plaisir, ça me fait quelque chose. » Un peu d’émotion, d’autant plus que le lien avec Colomiers n’est pas rompu puisque son fils Mathis, jeune demi de mêlée de 19 ans, est actuellement en double licence entre les espoirs de l’USC et Castanet (Fédérale 1). Sa venue s’est donc faite naturellement, pour Julien Sarraute : « On s’était déjà vu l’hiver dernier pour échanger et discuter. Je pense qu’il devait être dans le coin en ce moment. Il m’a appelé pour discuter et passer. Cela a abouti à cette collaboration. »
 

Un développement de compétences

Fabien Galthié n’a pas dirigé toute la séance de mardi matin. Il est intervenu sur une partie, comme l’explique Julien Sarraute : « Il a entraîné l’équipe première sur une séquence de travail. Il était déjà venu vendredi pour discuter et échanger avec le staff avant d’intervenir sur le terrain ce mardi. C’était riche d’enseignements pour tout le monde. Il est dans la démarche qu’il prône depuis sa prise de fonction : il s’entraîne à s’entraîner. Il a certainement besoin d’être sur le terrain pour tester certaines choses. » Le staff et les joueurs de Colomiers, qui avaient été mis au parfum de cette visite si particulière la veille au soir, n’étaient pas là pour autant pour jouer le rôle de simples cobayes. « Pour nous, c’était la possibilité de se confronter aux standards et aux méthodes du très haut niveau, se félicite Julien Sarraute, toujours en quête de nouveauté. C’est enrichissant pour le staff. C’est aussi une expérience et un développement de compétences pour les joueurs. » Sans oublier que cela amène aussi un peu d’originalité dans cette préparation estivale si particulière, qui peut paraître un peu longue pour des joueurs en soif de compétition puisqu’ils rongent leur frein depuis le mois de mars. 

Voir les commentaires
Réagir