Saga Colomiers - « Il ne faut pas se leurrer sur notre statut »

  • Julien Sarraute
    Julien Sarraute Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Julien Sarraute - Entraîneur principal. Conscient que son équipe va être attendue, il ne cesse de prévenir ses joueurs pour éviter le piège.

Êtes-vous conscient que vous allez attaquer cette saison avec un nouveau statut à assumer ?

Il faut comprendre que l’on reprend une nouvelle saison. Tout le monde est à égalité sur la ligne de départ et on repart à zéro. On a fini à une certaine place un championnat qui ne s’est pas terminé. Il ne faut pas tenir compte de ce classement à un moment précis. Nous pouvons nous en servir comme une base de travail, comme un brouillon. Cela doit nous faire prendre conscience que nous pouvons réaliser de belles performances mais que cela tient à peu de choses. Le groupe a eu peur et a travaillé dur par rapport à la saison où nous nous sommes sauvés in extremis. On était repartis pour éviter de se retrouver dans une telle situation avec un excellent état d’esprit qui nous a permis de faire basculer quelques matchs de notre côté, mais nous devons encore progresser sur notre rugby car nous n’avons pas survolé ni écrasé le championnat. Nos résultats ne sont pas révélateurs d’une domination. Nous ne sommes ni Perpignan ni Grenoble. J’ai toujours félicité les garçons pour la saison qu’ils ont réalisée mais c’est un nouveau défi qui se présente. Notre objectif sera de réaliser une saison aussi bonne alors que nous allons nous coller une forme de pression liée à un résultat au soir de la 23e journée. Nous avons fait preuve de discernement par rapport à la situation et tout le monde est convaincu que nous ne sommes pas premiers au moment d’attaquer la première journée. Sinon, nous tomberions dans un piège. Il ne faut pas se leurrer sur notre statut. Nous avons tout à refaire pour essayer d’aller chercher une qualification. Mais il faut rester humbles car ça sera un immense défi.

Quels sont les axes de progression que vous avez ciblés ?

Nous voulons toujours progresser sur la qualité de notre jeu. Maintenant, cela fait très longtemps que nous n’avons pas été en compétition, donc l’incertitude est grande. Nous allons avoir deux matchs amicaux et ce n’est pas beaucoup avant de reprendre le championnat après une interruption de six mois. Bien sûr, nous allons chercher à progresser sur la qualité de notre jeu et cela passe par beaucoup plus de discipline car on ne peut pas se permettre de jouer à quatorze pendant vingt minutes par match même si notre état d’esprit est excellent.

Votre recrutement a été minimaliste…

C’est la volonté de travailler dans la continuité avec des joueurs cadres qui ont connu des saisons difficiles. Le groupe est en reconstruction depuis la saison dernière avec des jeunes qui ont saisi les opportunités. Ils arrivent à maturité en haussant leur niveau de performance. Je suis très satisfait de l’équilibre et de la qualité de l’effectif. Nous avons de bonnes bases mais la reconstruction n’est pas terminée et on ne sait pas encore ce que va donner la fin de chantier.

La prolongation d’Aurélien Béco était-elle importante ?

Il était très important de repartir avec Aurélien qui nous a fait une saison exceptionnelle. Je suis attaché à la transmission d’une histoire, d’un état d’esprit et il était important qu’il nous accompagne pour faire émerger de nouveaux leaders.

Voir les commentaires
Réagir