Colomiers : Larrieu en fer de lance

  • Thomas Larrieu, nouveau fer de lance de Colomiers
    Thomas Larrieu, nouveau fer de lance de Colomiers Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Haut-Garonnais vont aborder cette première sortie avec un appétit intact. et avec dans leurs rangs, un fin connaisseur de l’adversaire.

Au moment de fouler la pelouse du stade Georges-Pompidou sur les coups de 19 heures, si il y a un Columérin qui ne sera pas dans l’inconnu, c’est bien lui. Thomas Larrieu devrait même ressentir une certaine émotion. Le talonneur de 29 ans formé à Dax, et passé par les équipes de France jeunes a changé de tunique après cinq ans de bons et loyaux services à défendre les couleurs drômoises. Capitaine du VRDR en Fédérale 1 puis en Pro D2, l’expérimenté joueur était sur les tablettes de la cellule de recrutement columérine qui affectionnne ce genre de parcours, "construit dans la difficulté et le labeur". Loué pour ses qualités de leadership, de mobilité, d’explosivité et de compréhension du jeu, qui doivent aider à compenser le départ de Gaëtan Barlot à Castres, le principal intéressé se sait attendu. Et pas que par ses nouveaux partenaires avec lesquels la mayonnaise a déjà très bien pris. "Ça fait toujours plaisir de retrouver mes anciens coéquipiers et le staff, je ne pensais pas y revenir aussi vite...", sourit celui qui se félicite également de la nouvelle chance accordé aux Damiers.

Colomiers sur ses gardes

"Le club s’est donné les moyens de rester en Pro D2 en se renforçant et en recrutant des joueurs expérimentés, pour certains venus du Top 14" prévient Larrieu. "Ce serait une hérésie de dire que c’est le premier face au dernier.... Les compteurs sont remis à zéro." rajoute quant à lui l’entraîneur principal du club à la colombe Julien Sarraute. Observateur avisé de son ancienne équipe, Thomas Larrieu avoue se méfier particulièrement de "l’entame de match où le VRDR a répondu présent en match de préparation, notamment en conquête". Une conquête qui pour rappel avait déjà donné du fil à retordre au huit de devant haut-garonnais en janvier dernier. À Valence, Colomiers avait réussi à se défaire du piège au terme d’un match âpre, et sur un écart minime (18-17). Un souvenir désormais lointain pour Thomas Larrieu qui compte bien avec sa nouvelle bande rentrer dans le vif du sujet de la meilleure des manières.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Enzo DIAZ
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?