Boffelli pour remplacer Zebo ?

  • Emiliano Boffelli ici sous le maillot de l’Argentine, durant la Coupe du monde au Japon Photo Iconsport
    Emiliano Boffelli ici sous le maillot de l’Argentine, durant la Coupe du monde au Japon Photo Iconsport Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

L’an passé, Brice Dulin a rejoint La Rochelle et, en juin, Simon Zebo sera en fin de contrat dans les Hauts-de-Seine. Sera-t-il alors remplacé par le Puma Boffelli ? C’est possible...

Simon Zebo, 35 sélections en équipe nationale d’Irlande, a débarqué au Racing au printemps 2018 et démarre donc aujourd’hui sa troisième saison avec le club des Hauts-de-Seine. À ses débuts en Top 14, l’ancien Munsterman (30 ans) fut simplement merveilleux, enchaînant vingt-six titularisations avec l’équipe de Laurent Travers et marquant 16 essais toutes compétitions confondues. La suite ? Elle fut indéniablement plus douloureuse et, la saison dernière, Simon Zebo connut donc une série de blessures, tarda à reprendre la compétition, fut décevant à son retour sur les terrains (six titularisations et aucun essai en Top 14), se fit doubler par Brice Dulin et fut finalement fauché, avec le reste du Top 14, par la crise sanitaire. En tout état de cause, Simon Zebo joue donc très gros en ce début de saison, à tel point que ses performances à court terme devraient avoir une influence majeure sur la suite de sa carrière : prolongera-t-il l’aventure dans le 92 ? Rejoindra-t-il plutôt les Etats-Unis, où il eut de sérieux contacts il y a quelques mois ?

Boffelli n’a jamais été aussi près

Pour l’instant, l’équation reste entière et, entre le joueur et les dirigeants franciliens, des discussions ont démarré. Si elles n’aboutissaient sur rien de satisfaisant, la solution serait néanmoins toute trouvée. Selon nos informations, le Puma Emiliano Boffelli (25 ans, 28 sélections, 61 points marqués en équipe d’Argentine) n’a jamais été aussi près de trouver un accord avec le club altoséquanais, qui le suit de près depuis déjà plusieurs années.

Actuellement en pleine préparation avec les Pumas dans la bulle sanctuarisée de Buenos Aires, Emiliano Boffelli, comme Marcos Kremer (Stade français), Jeronimo de la Fuente (Perpignan) ou Guido Petti Pagadizábal (Bordeaux-Bègles), a mal vécu la fin brutale des Jaguares et chercherait depuis des mois une porte de sortie. Un départ probable de Boffelli, l’un des meilleurs rugbymen de son pays, serait un nouveau coup porté au modèle fédéral de la UAR, qui a longtemps souhaité conserver ses stars au pays. Malgré tout, un tel transfert permettrait surtout à la fédération argentine, le principal employeur du joueur, de réduire sa masse salariale et traverser la crise de façon plus sereine.

Marc Duzan avec Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir