Les Wasps déroulent

  • Passés au travers du championnat 2018-2019, les Wasps sont en train de redorer leur blason en cette saison si particulière. Ce notamment par la grâce de ses jeunes formés au club, dont Alfie Barbeary, héros du match face à Leicester en milieu de semaine. Photo Icon Sport
    Passés au travers du championnat 2018-2019, les Wasps sont en train de redorer leur blason en cette saison si particulière. Ce notamment par la grâce de ses jeunes formés au club, dont Alfie Barbeary, héros du match face à Leicester en milieu de semaine. Photo Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les Wasps sont désormais deuxièmes après une folle semaine qui les a vus marquer dix-sept essais en deux matchs.

Quelle semaine pour les Wasps ! Mercredi, ils ont passé un 54 à 7 à Leicester. Dimanche, ils ont battu Bristol (59-35). Ce qui signifie qu’ils ont marqué dix-sept essais en deux matchs et en cinq jours. Mercredi, un joueur de 19 ans avait marqué les esprits en inscrivant trois essais en seize minutes. Il s’appelle Alfie Bearbery, talonneur de formation, mais utilisé comme flanker. Dimanche, il n’était même pas sur la feuille de match mais les Wasps ont continué leur festival qui les a propulsés à la deuxième place, avec désormais de bonnes chances de jouer une demie à domicile. Mais cette victoire écrasante, face à un concurrent pour le dernier carré, doit être analysée avec prudence car Bristol avait laissé ses cadres au repos en prévision du quart de finale de Challenge Cup face aux Gwent Dragons. Un choix qui les envoie à la cinquième place non qualificative. Les Wasps ont franchi neuf fois la ligne par Tom Willis, Bassett, Cruse, Rowlands, Kibirige, Jack Willis, Robson, Oghre plus un essai de pénalité. Les voilà à une place où on ne les attendait pas vraiment.

Les jeunes Saracens impressionnent

L’autre sensation est venue de Sale où les locaux se sont inclinés face à Bath. C’était un autre duel de prétendants. Les hommes du Sommerset se retrouvent à la troisième place. Ils ont même empoché un bonus offensif avec quatre essais signés McConnochie, Spencer (doublé) et Joseph. Ruaridh McConnochie en est à neuf essais en onze matchs, une cadence de candidat au XV de la Rose. Il l’avait fréquenté brièvement au moment de la dernière Coupe du monde. Depuis la reprise, Bath a gagné six matchs sur sept.

L’affiche de la journée, c’était le duel entre le leader Exeter et la "fausse" lanterne rouge, les Saracens. Ces derniers, qui recevaient, ont mis un point d’honneur à l’emporter et avec la manière (40-17) mais Exeter avait fait "tourner" son effectif en vue de son quart de finale européen. À la réflexion, les Saracens avaient fait la même chose et pour la même raison. Leurs jeunes pousses ont donc beaucoup d’avenir.

Les autres affiches avaient moins d’intérêt. Leicester, si décevant, a sauvé l’honneur en s’imposant dans le derby des Midlands (28-24) face à Northampton. Vingt-huit points mais un seul essai du demi de mêlée international Ben Youngs qui fêtait son 250e match sous les couleurs des Tigres. L’ancien joueur de Rouen et de Nevers, Zack Henry, a complété le score au pied. Leicester s’est rassuré un minimum avant son quart de Challenge européen face à Castres. Dans le duel London Irish - Worcester, deux mal classés, les seconds l’ont emporté à l’extérieur en marquant six essais. Ce n’est que le deuxième succès de l’année 2020 pour les Warriors. François Hougaard a fait un doublé tout comme Ollie Lawrence. Nanai et Howe ont complété la marque.

Les Harlequins et Gloucester se retrouveront ce soir. Pour ces équipes aussi, les trois dernières journées seront longues. On rappelle que l’Angleterre enverra huit équipes en Coupe d’Europe la saison prochaine. On les connaît déjà. Il y a trop d’écart entre Gloucester et les London Irish, neuvièmes.

Douze cas de Covid-19

La Premiership a par ailleurs indiqué que sur les 1 031 personnes récemment testées, six joueurs et six membres de staff ont été déclarés positifs à la Covid-19. Ce qui n’a pas remis en cause la tenue des six rencontres du week-end. Sur les dix dernières semaines, trente-sept joueurs et vingt-quatre membres de staff ont été testés positif sur le sol britannique.

Jérôme PREVOT
Voir les commentaires
Réagir