Ambitieuse Saudrune !

  • Le RC Saudrune, jeune club de seulement 21 ans mais déjà plein d’avenir.
    Le RC Saudrune, jeune club de seulement 21 ans mais déjà plein d’avenir. La Dépêche du Midi - VALENTINE CHAPUIS
Publié le

Le club de l’Ouest toulousain qui entame sa deuxième saison à en Fédérale 3 tente de rester optimiste malgré un début de saison perturbé.

Voilà, ce qu’on peut appeler une fusion réussie, celle dans l’Ouest toulousain en 1999 entre Frouzins et Cugnaux laquelle a donné le jour au RC Saudrune, club qui porte fièrement ses vingt et un ans d’existence en revendiquant près de 500 licenciés de l’école de rugby aux seniors. L’année où le RCS a soufflé ses vingt bougies, il a offert un bien joli cadeau à ses dirigeants et supporters, celui de la promotion en Fédérale 3. La saison écoulée, pour leur première participation à ce niveau de compétition, les banlieusards toulousains ont rendu après dix-sept rencontres officielles, une copie très acceptable. Au soir de la dix-septième journée, les Haut-Garonnais étaient revenus victorieux de Saint-Cernin (16-9). Succès les logeant à la cinquième place de la poule.

Or, la pandémie a mis prématurément un terme à cette saison qui s’annonçait sportivement prometteuse. "Début mars, nous étions parmi les qualifiables, la crise sanitaire en a décidé autrement. Maintenant, on regarde vers l’avenir et la saison en cours, la précédente est maintenant rangée dans les archives", fait remarquer le coprésident, Olivier Sahuqué.

2023 : l’année des projets

Pour cet exercice en cours, les responsables du groupe senior ont dans l’ensemble bien travaillé. À l’intersaison, ils ont conservé 95 % de leur groupe, intégré les U 19 du pôle formation. Quant au recrutement, il n’a pas été pléthorique. Les nouvelles recrues sont venues renforcer les postes stratégiques. "Avec l’expérience de la saison passée, l’arrivée des jeunes en senior et les nouvelles recrues, nous possédons deux équipes seniors de qualité. Comme objectif, on ambitionne la qualification pour les deux équipes en espérant que la crise sanitaire ne vienne pas perturber la compétition", renchérit le coprésident.

Malgré une saison en cours où plane l’incertitude de la crise sanitaire, comité directeur, dirigeants et encadrement songent à l’avenir de leurs cinq cents licenciés.

Dans une zone en plein essor démographique, la structure s’est fixée deux solides projets pour l’année 2023. "Lors de la saison 2023-2024, on souhaiterait accéder en Fédérale 2. On se donne trois ans pour bien ficeler ce projet. L’autre c’est la rénovation du stade. Le dossier est pour le moment très avancé auprès de la Mairie. Au sein de la structure des jeunes, on souhaite mettre en place une école de rugby délocalisée à Seysses. Nous en avons discuté avec les élus locaux. Ils ont trouvé le projet très intéressant", conclut Olivier Sahuqué.

Le RC Saudrune voit l’avenir avec une certaine sérénité. Mais, sur le court, terme, il aspire à la victoire dimanche, lors de la réception de Sor-Agout. Un succès placerait l’équipe fanion, dans la première partie de tableau. De quoi combler les dirigeants, oh combien dynamiques et ambitieux.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?