Melbourne retrouve sa couronne

  • Melbourne retrouve sa couronne
    Melbourne retrouve sa couronne
Publié le

Le Storm de Melbourne s’est imposé 26 à 20 face aux Panthers de Penrith en finale de National Rugby League. Les coéquipiers de Cameron Smith récupèrent un titre qui leur échappait depuis 2017.

Le score peut être trompeur, tant il n’y a quasiment pas eu match sur la pelouse de l’ANZ Stadium de Sydney. Pourtant, avec des Panthers forts de leur série de dix-sept victoires consécutives, on pouvait s’attendre à un tout autre scénario. Mais un Storm clinique et sans pitié n’a laissé aucun espoir aux jeunes joueurs de Penrith. Une première partie de rencontre à sens unique où les treize joueurs en blanc lors de cette rencontre ne laissent que des miettes à leurs adversaires, le score parle de lui-même. À la 46e minute de jeu, l’arrière de Melbourne, Ryan Papenhuyzen, s’offre un exploit personnel de soixante mètres et inscrit le quatrième essai des siens dans cette finale. Une réalisation qui fait grimper le tableau d’affichage à 26-0 pour les joueurs de Craig Bellamy.

Il n’y a qu’une seule équipe sur la pelouse à ce moment-là. D’un côté, Melbourne qui, dès la 3e minute a mis la main sur ce match grâce à un essai de pénalité, et de l’autre, les Panthers qui, malheureusement pour eux, démontrent toute leur inexpérience dans cette rencontre. Emmenés par un Cameron Smith des grands soirs, ceux qui ont fini deuxième de la saison régulière foncent vers le quatrième titre de leur histoire.

Réveil trop tardif pour les Panthers

Cela dépend de quel côté on se trouve mais ce sentiment peut être perçu dans les deux sens. Soit Penrith s’est réveillé trop tard, soit Melbourne s’est endormi trop tôt, l’appréciation est au choix. Longtemps ceux qui ont largement dominé la phase régulière, où ils n’ont connu qu’une seule fois le goût de la défaite, ont été méconnaissables. Une indiscipline criante et de nombreuses pertes de balle qui ont empêché les Panthers de mettre leur jeu en place comme ils en avaient l’habitude tout au long de cette année 2020. Nathan Cleary, le meneur de jeu de l’équipe de la banlieue de Sydney, n’a jamais réussi à mettre à mal la défense de ses adversaires.

Il a fallu attendre la 54e minute pour voir le premier essai des joueurs d’Ivan Cleary, une réalisation en bout de ligne signée Brian To’o, à la réception d’un coup de pied rasant. Penrith a, par la suite, franchi la ligne à trois reprises, par les intermédiaires de Josh Mansour, Stephen Crichton et ce même Nathan Cleary, à trente secondes du coup de sifflet final. Anecdotique.

Un score final de 26-20 pour les hommes de Craig Bellamy qui leur permet de récupérer un trophée qu’ils n’avaient plus soulevé depuis 2017. Cameron Smith, la légende de la NRL, rajoute une ligne à son palmarès pour ce qui est la troisième couronne de sa carrière.

Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?