Toulouse : du neuf dans le réservoir

  • Le jeune demi de mêlée Théo Idjellidaine (19 ans) sera titulaire face au Stade français
    Le jeune demi de mêlée Théo Idjellidaine (19 ans) sera titulaire face au Stade français Icon Sport
Publié le

Dupont en équipe de France et Balès sorti sur commotion samedi dernier, les Stadistes vont se présenter à Paris avec deux demis de mêlée de 19 ans.

Malgré la défaite et la déception engendrée face à Lyon, ce fut l’une des satisfactions du match : le Stade toulousain — amputé d’une équipe entière entre les internationaux absents et les blessés — conserve des ressources. En deuxième mi-temps, alors que cette formation manquait de solutions stratégiques et de vécu commun, les jeunes entrants furent à deux doigts de renverser la tendance. Parmi eux, un garçon s’est particulièrement distingué : le demi de mêlée Théo Idjellidaine (19 ans). Auteur d’un essai, sur lequel il a fait admirer ses appuis, il a marqué les esprits par son aplomb, ses initiatives et sa faculté à prendre les choses en mains. "Il a fait une superbe entrée, félicitait Sofiane Guitoune après la rencontre. Il a amené de la vitesse, du dynamisme et a été excellent dans l’occupation." Son pied gauche, l’un de ses points forts, fut précieux durant les trente-deux minutes passées sur le terrain. L’intéressé avait remplacé Alexi Balès, sorti à cause d’une commotion qui va aussi le priver du déplacement au Stade français. Antoine Dupont retenu à Marcoussis, voilà qui devrait ouvrir la porte à la première titularisation en Top 14 du Revélois, arrivé à seulement 8 ans à Ernest-Wallon.

Première en top 14 pour Germain ?

International moins de 20 ans, Idjellidaine est considéré par le staff des Bleuets comme un leader de son groupe. Mais fidèle à ce qu’il a mis en place depuis son arrivée à la tête des équipes de France jeunes, Sébastien Piqueronies l’a récemment laissé à disposition de Toulouse, où le contexte favorise son temps de jeu et où chacun s’accorde à souligner sa progression. Ce petit gabarit (1,68 m ; 71 kg), au profil "électrique", devrait faire la paire de 9 avec un autre grand espoir du poste à Paris : Baptiste Germain (19 ans). Débarqué de Bordeaux-Bègles à l’intersaison, il a de fortes chances de connaître sa première dans l’élite dimanche, lui qui ne compte qu’une apparition en Challenge Cup avec l’UBB. Reconnu pour ses qualités de puncheur, il aura son mot à dire à un moment. Mais, sur ses jeunes joueurs, Ugo Mola réclame de la mesure : "Je suis convaincu qu’ils évolueront à haut niveau mais ils ne sont pas là pour jouer les sauveurs." Pour autant, même quand il est décimé, avec le Stade toulousain, c’est toujours demain.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?