Grenoble en pleine deuxième vague

  • Clement Ancely et ses partenaires n’étaient plus que dix-sept pour préparer le déplacement à Angoulême.
    Clement Ancely et ses partenaires n’étaient plus que dix-sept pour préparer le déplacement à Angoulême. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Pour la deuxième semaine de suite, la rencontre a été reportée en raison de nombreux cas recensés au sein de l’effectif isérois.

C’est paradoxalement dans un drôle de stress et un étonnant suspense que s’est déroulé le début de semaine au stade Lesdiguières. Car si les Isérois étaient convaincus en leur for intérieur que leur match avait peu de chances de se tenir, entre la dizaine de cas positifs recensés la semaine précédente et les trois nouveaux révélés mercredi matin par les résultats des premiers tests PCR, encore fallait-il obtenir les résultats de l’ensemble de l’effectif…

Or, entre l’engorgement des laboratoires par la recrudescence de la pandémie et le jour férié du 11 novembre, les Isérois ont longtemps cru ne jamais recevoir les résultats et devoir prendre le bus, le nouveau protocole de la LNR indiquant que tant qu’un club est en mesure d’aligner cinq joueurs de première ligne et dix-neuf non positifs, les matchs doivent se tenir. Parce que les dates éventuelles de repli ne sont plus légion, la prochaine date de libre dans le calendrier officiel se trouvant au… week-end du 5-7 février 2021 !

Quoi qu’il en soit, les résultats sont finalement arrivés en début de soirée et se sont avérés sans appel. En écartant les blessés et les cas de coronavirus, le FCG ne comptait mercredi plus que dix-sept joueurs "opérationnels", la LNR prenant de fait la décision qui s’imposait de reporter une deuxième fois le match à une date ultérieure, encore non déterminée pour l’instant mais dont on peut légitimement craindre qu’elle coïncide avec un week-end de vacances, peut-être celui du 2-3 janvier…

Nagusa à l’entraînement, Orioli bientôt

En attendant ? Les entraînements ont été de nouveau suspendus, pour la quatrième fois cette saison. Un contexte forcément harassant (on se souvient que l’Agence régionale de santé d’Auvergne-Rhône-Alpes avait même obligé les Grenoblois à se reconfiner une semaine avant le début du championnat), face auquel les Isérois souhaitent malgré tout faire contre mauvaise fortune bon cœur…

Ainsi, dans ce contexte morose, le FCG a eu le plaisir de voir la recrue Timoci Nagusa entamer son processus de réathlétisation individuel, le joueur étant arrivé des Fidji "avec une paire de kilos en trop, plutôt même deux" à en écouter un membre du staff, tandis que le talonneur Jean-Charles Orioli est en train de passer les derniers examens médicaux nécessaires pour valider sa licence. De quoi espérer que c’est avec un effectif enfin renforcé que les Alpins pourront aborder la réception de Rouen la semaine prochaine ? Ces derniers n’en espèrent effectivement pas moins…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?