Agen s’est (encore) sabordé

  • Régis Sonnes tentera de connaître son premier succès ce samedi contre Trévise.
    Régis Sonnes tentera de connaître son premier succès ce samedi contre Trévise. Icon Sport
Publié le

Pas assez ambitieux dans ses offensives, le SUALG a été sanctionné par le réalisme desLondoniens. Une douzième défaite pour les Agenais qui continuent d’apprendre de leurs erreurs.

Agen voulait se changer les idées et oublier les onzedéfaites de rang en Top 14. Mais les London Irish ne sont pas tombés dans le piège d’Armandie en s’imposant largement. Et les locaux ont donné le bâton pour se faire battre. Pas assez incisifs en attaque, les Agenais se sont fait sanctionner à chaque occasion par des Anglais très pragmatiques, en témoigne le doublé d’Albert Tuisue sur deux touches à cinq mètres. « C’est un problème de mise en situation à l’entraînement sur cette phase de jeu », regrettait Régis Sonnes après la rencontre.

Un manque de concentration coupable sur le troisième essai lorsque Steve Mafi récupérait un ballon pourtant volé par l’alignement agenais. L’ancien Castrais n’avait alors que cinq mètres à parcourir pour sanctionner une énième lacune lot-et-garonnaise. « Ce sont des détails peut-être bêtes mais à nous d’être plus concentrés », admettait Yoan Cottin après la rencontre. Pourtant, le secteur de la touche doit avoir de quoi rassurer les Agenais qui ont fait perdre près d’une dizaine de ballons à leurs homologues anglais dans cette phase de jeu. « La touche marche assez bien depuis le début de la saison. D’ailleurs, je remarque que sur les deux premiers essais sur maul, on ne saute pas… La première défense pour moi, en touche, c’est le saut », analysait Régis Sonnes.

Le trou au score étant fait en deuxième période après un nouvel essai du jeune Hassel-Collins, les Agenais pouvaient prendre des risques mais n’ont pas préféré « s’exposer à un nouveau coup derrière la tête », tels sont les mots de Yoan Cottin. Une certaine frilosité offensive qu’ils analyseront à la vidéo cette semaine. « Il faut encourager les joueurs à aller chercher ces ballons positifs », avouait Régis Sonnes. Tout le monde est unanime, la confiance reviendra par le jeu. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Kenny Ramoussin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?