Débat : fallait-il ordonner la reprise des compétitions fédérales ?

  • Débat : fallait-il ordonner la reprise des compétitions fédérales ?
    Débat : fallait-il ordonner la reprise des compétitions fédérales ? Stade Nantais Rugby.
Publié le , mis à jour

Alors que "l’élite amateur" a validé cette semaine une reprise des compétitions au 30 janvier, les divisions inférieures sont toujours dans l’expectative. Et s’interrogent plus que jamais…

Si la Nationale et la Fédérale 1 ont validé des processus de reprise des compétitions courant janvier, les divisions inférieures sont toujours dans l’expectative. pour ne pas dire dans un flou absolu. "La seule info dont on dispose aujourd’hui, sous réserve que la situation sanitaire évolue favorablement (ce qui est semble-t-il loin d’être le cas au vu des derniers pointages du gouvernement et semble susceptible d’empirer durant les fêtes, N.D.L.R.), c’est que l’on pourrait reprendre les entraînements à 100 % à partir du 20 janvier, et les compétitions en suivant, nous glissait en marge de notre débat Valéry Marzullo, l’entraîneur de l’US Renage-Rives (Fédérale 3). Mais dans quelles conditions ? On n’en sait rien, puisque tout le monde navigue à vue. Honnêtement, le pire qui pourrait arriver serait que l’on reprenne trois ou quatre journées, avant de retomber sur les mêmes problématiques qu’avant la première coupure, à savoir des cas de Covid, des cas contacts, des reports… Cela dégoûterait tout le monde."

« Le pire serait de reprendre, et de devoir encore s’arrêter…»

De quoi se poser la question, in fine, de la pertinence d’une reprise du rugby pour ces niveaux "inférieurs" ? Si pareille perspective n’est guère optimiste, de plus en plus de clubs se posent aujourd’hui la question. "Si l’on reprend en février comme prévu, il faudrait disputer pratiquement 18 journées consécutives pour terminer en juin, calculait un de nos interlocuteurs. Ce n’est juste pas possible, il faudra forcément refondre les poules, mais quid des résultats du début de saison ? Pour suivre de près un sport comme le hand, je sais que leur Fédération avait anticipé une formule particulière, qui permettait de transformer des poules de 12 en poules de 6, en prévision d’une coupure. Je ne suis pas sûr que le rugby avait prévu ce genre de choses…" Un questionnement purement pratique bien sûr, auquel la FFR se posera le cas échéant de trouver une réponse. Mais encore faudra-t-il le pouvoir...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?