Un équipement sportif au nom de Dominici

  • Hommage du Stade français à Christophe Dominici lors du match face à Toulon
    Hommage du Stade français à Christophe Dominici lors du match face à Toulon Icon Sport
Publié le

La semaine dernière, Le Conseil de Paris a voté à l’unanimité l’attribution du patronyme de l’ancien ailier international du stade français, décédé le 24 novembre, à un équipement sportif de la ville. L’occasion pour Pierre Rabadan, adjoint à la mairie de Paris en charge des Sports et ancien troisième ligne du club parisien, de rendre un vibrant hommage à son ex-coéquipier.

Près d’un mois après le décès de Christophe Dominici, les hommages continuent pour l’ancien ailier international. Début décembre, les clubs de Toulon et du Stade français, qui ont marqué la carrière de l’intéressé, avaient ainsi officiellement communiqué leur envie de créer un trophée qui porterait le nom de Christophe Dominici et qui serait disputé lors de chaque rencontre entre les deux formations : « Dans la lignée des différents hommages rendus à notre regretté Christophe Dominici, et sur la suggestion d’un club de supporters, le Rugby Club toulonnais et le Stade français Paris ont décidé conjointement de réfléchir à créer un trophée éponyme. Ce dernier serait mis en jeu à chaque affrontement entre les deux clubs amis et chers à Christophe, contribuant ainsi à entretenir dans le temps, le souvenir et la mémoire de cet homme et joueur exceptionnel. » La semaine dernière, le Conseil de Paris a aussi pris un engagement fort en votant à l’unanimité l’attribution du nom de l’ancien joueur du Stade français à un équipement sportif de la capitale.

L’éloge de Pierre Rabadan

Sur proposition de Paris en commun, groupe qui réunit la majorité élue, le vœu a été présenté par Alexandra Cordbard, maire du Xe arrondissement de Paris. L’occasion pour Pierre Rabadan, adjoint à la mairie de Paris en charge des Sports et ancien troisième ligne du club parisien, de prendre la parole pour se féliciter de ce projet et faire l’éloge de son ex-coéquipier : « C’est un vœu qui me touche personnellement. Même si, dans mes pires cauchemars, je ne pouvais imaginer avoir à faire cela devant vous. […] Christophe Dominici incarnait le rugby à Paris, où il s’est épanoui. Il en avait fait son jardin, avait inondé la capitale de son aura, de son talent. Son club était sa base de reconstruction et Paris était devenu son paradis. Il a porté le Stade français sur son dos, le menant à cinq titres de champion de France. Un sang rouge et bleu coulait dans ses veines, un sang qui est devenu rose. […] Christophe avait osé exposer au grand public ses fragilités, livrer ses failles, ses doutes, et révéler un côté sombre, ce qui est peu commun dans le sport au plus haut niveau. Il a fait exister le rugby à Paris et fait rayonner notre ville à travers le monde entier lors de ses 67 sélections et ses trois Coupes du monde disputées. Il a inspiré toute une génération, et même au-delà du rugby. Il était unique, une icône, le symbole d’un Paris qui gagne. Je suis infiniment triste de sa disparition. » L’équipement sportif concerné n’est pas encore connu.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?