Bpifrance – La première Journée des Meneurs fera date

  • BPI
    BPI
Publié le , mis à jour

Dans un contexte économique difficile, Bpifrance a lancé sa première Journée des Meneurs pour valoriser et redynamiser l'écosystème sportif français. Une initiative portée par de grandes figures de l'industrie et du sport français qui en appelle d'autres. 

La crise sanitaire actuelle a donné un coup de frein à l'économie et au sport français. Mais Bpifrance a démontré, une fois encore, que l'espoir était toujours présent. Ce mercredi 16 décembre a eu lieu la Journée des Meneurs. Cette première du nom a réuni les 49 clubs sportifs partenaires de Bpifrance qui formeront désormais la communauté des Meneurs.

Le directeur exécutif Patrice Bégay, dans son introduction, a reconnu la difficulté de la situation pour les clubs sportifs et la nécessité de se serrer les coudes : « Le sport a été durement frappé par la crise. 2020 nous a mis à rude épreuve mais le match est loin d'être fini. On vaincra en finale, tous ensemble, parce que nous le voulons. Nous prônons la relance par la confiance ! » Tout au long de l'après-midi les messages remplis d'optimisme se sont relayés. Il était question également de repenser le sport en société. « Comme toute crise, elle nous a fait réfléchir, poursuivit Patrice Bégay. Nous avons dû travailler tous ensemble pour préparer un avenir plus serein, plus durable pour le sport français. » La présence exceptionnelle de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, intervenait dans ce sens. 

Les clubs acteurs dans l'éducation et l'insertion professionnelle

Celui-ci, après avoir rappelé toutes les aides mises à disposition des acteurs du sport (plan de relance, fonds de compensation, exonération des charges, PGE, etc), a souligné l'importance de « l'élargissement du ministère » : « Nous cherchons à remobiliser la société autour du sport. C'est l'occasion, également, de préparer un avenir dans un contexte de préparation des Jeux Olympiques. » Une plus grande interaction entre enseignement, clubs et entreprises a donc été évoquée, afin d'exploiter au mieux les atouts de chaque institution et d'en faire bénéficier la jeune génération. 

Parmi les intervenants de marque tels que Yann Roubert, président du Lou, Pascal Chevalier, PDG du leader de presse Reworld Media et Taïg Khris, désormais PDG et fondateur de Onoff Telecom, on notera la présence de Frédéric Michalak qui a lui aussi endossé son costume d'entrepreneur (Sport Unlimitech) : « J'ai toujours pris et assumé mes responsabilités durant ma carrière de joueur. De même, en entreprise, la confiance ne se donne pas, elle se crée. La meilleure façon de la créer c'est la montrer par l'exemplarité. » Après une première riche en enseignements de qualité, les présidents des clubs partenaires de Bpifrance pourront donc profiter du nouveau dispositif des Meneurs, une communauté conçue pour eux.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?