Soyaux-Angoulême en reconquête

  • Les Angoumoisins doivent rester maîtres chez eux à Chanzy.Photo Icon Sport
    Les Angoumoisins doivent rester maîtres chez eux à Chanzy.Photo Icon Sport
Publié le

Alors qu’il reste sur trois succès consécutifs dans son antre, le SA XV vise clairement le plein à domicile pour assurer son maintien.

Petit à petit, le SA XV reprend confiance en lui. Alors qu’il avait commencé la saison par quatre revers consécutifs dans son stade Chanzy face à Provence, Oyonnax, Rouen et Carcassonne, Soyaux-Angoulême a repris les fondamentaux, remis les pendules à l’heure et retrouvé une solidité dans son antre. Les Charentais viennent en effet d’y enchaîner trois succès, face à Valence-Romans, Aurillac et Grenoble. Pour Vincent Etcheto, le manager angoumoisin, le maintien des siens passera en grande partie par un gros ratio de succès à Chanzy : "On doit être inviolables chez nous et pourquoi pas aller chercher des coups chez les équipes qui sont venues en faire chez nous. Il faut sortir la tête de l’eau et jouer sans pression. On a perdu trop de points à Chanzy, il faut battre les équipes entre la 9e et la 16e place. Et si après on peut accrocher des cadors de temps en temps, on ne sera pas loin de se sauver."

De plus en plus rigoureux

Plus encore que les derniers résultats, c’est le visage affiché par les Angoumoisins qui est rassurant pour les supporters. La conquête se solidifie de sortie en sortie tout comme les bases. Si le chemin de la rédemption est encore long, il y a déjà du positif pour le manager : "On commence à prendre des moments de plaisir sur le terrain. On est en train de créer quelque chose, avec le staff, avec les joueurs qui ont conscience que ça viendra aussi beaucoup d’eux." Après une dizaine de jours de vacances, les Angoumoisins ont retrouvé le chemin de l’entraînement dès samedi matin. Après une prise de repères lors du premier jour, le groupe Charentais a vite retrouvé ses marques et son rendement. Pour Vincent Etcheto, les séances de travail ont été qualitatives, ce qui est de bon augure pour la rencontre de vendredi : "Ce n’est pas parce qu’on s’entraîne très bien que l’on gagne le match derrière, mais en général quand on s’entraîne bien, on joue bien." Si les voyants sont au vert pour les Angoumoisins, le manager désormais en place depuis deux mois et demi se méfie de la réception des Montois ce vendredi : "C’est un match à pression, il n’y a pas de favoris, ce sont deux équipes de bas de classement. C’est une équipe pénible à jouer avec plein de valeurs et de bons joueurs. Ils se sont refait la cerise ces dernières semaines."

Proche du rythme de croisière

Alors que le manager de Soyaux-Angoulême fait preuve d’humilité, il connaît les forces en présence de son adversaire du week-end : "Mont-de-Marsan est une bonne équipe, il y a des anciens joueurs du cru dans le staff qui sont des mecs bien. Ils ont un staff soudé, qui a des idées sur le jeu. Il se sont fait contrer en début de saison en voulant beaucoup jouer, mais ils ont remis les choses à l’endroit avec une grosse conquête. C’est une équipe qui sur les bases a un très bon niveau de Pro D2." Pour passer l’obstacle landais, Soyaux-Angoulême pourra compter sur un huit de devant qui monte en puissance. Alors que l’infirmerie se désemplit petit à petit depuis quelques semaines, le staff angoumoisin commence enfin à trouver la pleine mesure de son groupe. Sur la ligne des trois quarts notamment il y a désormais des choix à faire malgré quelques absences qui perdurent.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian BERCHENY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?