Une entame copieuse pour les Aixois

  • Clément Darbo et les Provençaux doivent frapper fort d’entrée s’ils veulent dominer les débats face à de solides Catalans. Photo Stéphanie Biscaye
    Clément Darbo et les Provençaux doivent frapper fort d’entrée s’ils veulent dominer les débats face à de solides Catalans. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

La réception de Perpignan demain soir lance un hiver difficile et compliqué à traverser pour les Provençaux qui vont disputer dix matchs en deux mois.

Les hommes de Fabien Cibray ne vont pas avoir le temps de s’appesantir sur les vœux de cette nouvelle année tant leur menu semble copieux dès janvier et février ! Un rythme impressionnant de dix matchs à disputer et cela débute fort avec la réception du leader Perpignan, ultime rencontre de la phase aller, dès demain soir à Maurice-David. Les coéquipiers de Nicolas Bézy sont déjà bien servis et il va leur falloir répondre présent pour leur retour à la compétition. Nous avons laissé Provence Rugby sur un revers concédé à Mont-de-Marsan juste avant Noël (15-21) alors que le XV aixois avait largement dominé, une semaine auparavant, les Biterrois. C’est sur ce match référence que les Provençaux devront s’appuyer s’ils veulent rivaliser avec l’ogre catalan.

Un premier gros test en 2021 où l’état d’esprit devra être encore irréprochable pour contenir un adversaire solide, redoutable et très souvent efficace au moment opportun. C’est donc maintenant, après une première partie de saison bien maîtrisée (les Aixois sont actuellement sixièmes avec un match en retard), que Provence Rugby ne doit plus rien lâcher. Le plus dur commence, serait-on tenté de dire, car l’enchaînement des "cols de haute montagne" risque d’être difficile à digérer.

"Réaliser un match plein"

Mais, pour tenir son rang, ses engagements et atteindre ainsi ses objectifs, le club aixois n’a pas le choix. Il est dans l’obligation de reprendre pied au plancher dans tous les domaines et notamment être encore plus rigoureux au niveau de la discipline, secteur où les Aixois ont souvent été sanctionnés en 2020. "On commence l’année par un gros morceau, par le leader du Pro D2, avance Fabien Cibray, et l’une des équipes les plus solides du championnat. Donc, on va être très vite dans le bain et il faudra être fort dans l’intensité. Il faudra également être très précis et surtout très discipliné, un secteur qui nous a coûté très cher en première partie de saison. Ces premiers matchs de janvier sont toujours délicats à appréhender après la trêve de Noël mais c’est valable pour les deux équipes. Pour nous, de toute façon, il faudra réaliser un match plein pour espérer rivaliser."

Le décor est planté pour ce premier choc de 2021 où quelques flocons de neige pourraient même venir corser cette alléchante affiche.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?