Narbonne-Dax, deux anciennes gloires en quête de top 4

  • En s‘imposant à Tarbes, les Narbonnais ont remis de l’ordre dans la maison audoise et lorgnent désormais le haut du classement.
    En s‘imposant à Tarbes, les Narbonnais ont remis de l’ordre dans la maison audoise et lorgnent désormais le haut du classement. - LAURENT DARD
Publié le , mis à jour

Retour gagnant : les deux clubs n’ont pas raté leur reprise et aspirent maintenant à doubler la mise.

C’est un choc. Entre ces deux-là, l’enjeu est clair : il y a un ticket dans le carré de tête à conforter ou à chiper momentanément. Pour Dax, cela passera par un troisième succès de rang. Invaincus à Maurice-Boyau, les Landais ont l’occasion d’aller claquer un cinquième succès en six matchs. Sont-ils capables de rééditer leur succès ramené en septembre de Blagnac ? «On a montré face à Bourgoin-Jallieu un état d’esprit, glisse le technicien landais et ex-international, Arnaud Mignardi. Il faut s’en servir comme d’un match référence.» Après un match amical raté fin décembre face à Tarbes, Dax s’est donc rassuré et fera le voyage avec une bonne dose d’ambition. Cela n’interdit pas la méfiance. «On sait où nous mettons les pieds assure l’entraîneur des trois-quarts. Narbonne montre parfois un double visage mais il sort d’un gros match face à Tarbes… Il est le favori.»

Le match de la confirmation

Auteur d’une reprise tout aussi réussie, Narbonne ne veut pas s’enflammer. Après une entame de saison chaotique, il a relevé la tête mais le temps n’est pas encore à bomber le torse. Il s’agit avant tout de ne pas se faire piéger sur ses terres, comme dans le creux de l’automne face à Aubenas-Vals, mais de faire fructifier son résultat d’il y a huit jours au pied des Pyrénées, son premier bon coup en voyage, là où Tarbes, jusque-là, était réputé pour son intransigeance.

Avec Dax, il se frotte cette fois-ci à du lourd ou, en tous les cas, à une équation au moins de la même veine que Cognac-Saint-Jean-d’Angély. «Dax est plus fort que Cognac ou Tarbes, assure son troisième ligne et capitaine Flavien Nouhaillaguet. Ce match est un petit tournant, un virage important avant un calendrier ardu (quatre voyages à Cognac, Aubenas, Blagnac et Dax, entrecoupés par la venue de Suresnes, N.D.L.R.) et nous avons déjà grillé nos jokers. Après notre succès à Tarbes, Dax doit être le match de la confirmation.»

«À Tarbes, nous avons été solides en conquête. Nous étions prêts tactiquement et collectivement et, au-delà du résultat, il y a eu des signaux encourageants dans l’implication, confirme son entraîneur Laurent Balue. Ce serait bien de répéter, a minima, ce contenu-là.» Et de ne pas laisser en route trop de points au pied comme dans les Hautes-Pyrénées...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Olivier GAGNEBIEN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?