Une ASBH en quête de maîtrise

  • Jonathan BEST of Beziers  during the Pro D2 match between Beziers and Nevers at Stade de la Mediterranée on January 8, 2021 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Stade de la Mediterranee - Béziers (France)
    Jonathan BEST of Beziers during the Pro D2 match between Beziers and Nevers at Stade de la Mediterranée on January 8, 2021 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Stade de la Mediterranee - Béziers (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Irréguliers dans leurs résultats et déjà battu à trois reprises dans leur antre, les Héraultais doivent se relancer à Aurillac.

Nevers n’est pas un acte isolé. Vendredi dernier, Béziers a tout perdu en l’espace d’une minute ; cause d’une maudite mêlée mal négociée et d’un coup de sang (jaune Pinto Ferrer). Un gâchis, surtout à la vue du premier acte de feu et de la démonstration offensive livrés, qui a un air de déjà-vu selon David Aucagne : "Nous avons souvent ces réflexes impulsifs, je dirais. Il faut que nous les effacions de nos comportements et que nous réagissions mieux dans les temps faibles, pour arrêter de perdre le fil des matchs. Ça s’est passé un peu pareil à Vannes et à Biarritz, où nous perdons à cause de l’indiscipline."

Face à leurs responsabilités

à la recherche d’un déclic collectif sur ce plan, le manager a axé la semaine d’entraînements sur ce thème. En essayant de faire passer un message : "J’ai d’abord était agressif dans mon discours, avec des remontrances directes car on doit se remettre en question et apprendre de nos erreurs. Mais aussi conciliant car il y a eu de très bonnes choses, notamment en attaque. On évolue."

Par manque de sang-froid et de rigueur dans les moments importants, l’ASBH perd du temps et laisse trop de points en route. L’heure des sanctions individuelles pour créer des réactions est-elle arrivée ? Aucagne dément : "ça ne sert à rien de viser un tel ou un tel. Les joueurs doivent se faire la guerre entre eux pour éviter ces mauvaises réactions. L’équipe a besoin de plus de maîtrise. Nous, les coachs, ça fait longtemps qu’on le dit. Désormais, je crois que ça doit venir d’eux."

Mis face à leurs responsabilités, les coéquipiers du capitaine Wilkins devront être irréprochables dans leurs attitudes à Aurillac, où la discipline sera décisive dans ce duel qui sera accroché. Ils se sont préparés en fonction : "Nous avons fait venir à l’entraînement un arbitre du club, Pierre-Olivier Julien, qui intervient souvent auprès du groupe. Il est venu refaire un focus sur des points importants qui doivent nous permettre de mieux appréhender certaines situations." Le temps presse…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien LOUIS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?