Toulon : confirmer et s’affirmer ?

  • à l’image d’un Ma’a Nonu inoxydable, les Toulonnais on réalisé une très grosse performance dimanche au Racing. Bis repetita face à Paris ce week-end ?Photo Icon Sport
    à l’image d’un Ma’a Nonu inoxydable, les Toulonnais on réalisé une très grosse performance dimanche au Racing. Bis repetita face à Paris ce week-end ?Photo Icon Sport
Publié le

Après avoir réalisé leur meilleure performance en déplacementau Racing 92, les Varois s’attendent à un nouveau challenge en recevant Paris ce dimanche.

De performances jusqu’alors prometteuses mais incomplètes en déplacement, les Toulonnais sont parvenus à inverser la tendance à la Paris La Défense Arena. Face à une équipe du Racing 92 joueuse, les Varois ont ainsi pris le meilleur en mêlée fermée, dans le jeu au large et même en défense pour finir par, enfin, faire tomber un "gros" à l’extérieur. Un déclic qui doit désormais permettre au RCT de s’inviter durablement dans le top 6. "Nous en avions marre de passer pour des peintres à l’extérieur. Il était important de prouver que nous avions un groupe de caractère et que quand nous voulons travailler dans la même direction, il est possible de renverser de grosses équipes, reconnaissait en début de semaine Anthony Étrillard sur Rugbyrama.fr. Parfois nous aurions peut-être fini par baisser les bras face aux difficultés mais cette fois nous n’avons rien lâché, nous sommes restés soudés et nous nous sommes envoyés jusqu’à la fin. Cette victoire va faire grandir ce groupe."

"Garder ce niveau à Mayol si on veut pleinement savourer cette victoire au Racing"

Sauf que les Rouge et Noir ont connu trop de déceptions post-exploits pour s’enflammer. Et face au Stade français, les joueurs de Patrice Collazo sont bien conscients qu’une contre-performance réduirait en cendre leur victoire dans la banlieue parisienne. "C’est la première fois depuis le début de saison qu’on réalise une prestation aussi pleine en déplacement, et le groupe avait besoin de cette performance. Maintenant il est hors de question de s’enflammer. Oui, nous sortons d’un gros match mais si on ne le reproduit pas à nouveau, ça n’aura servi à rien. Il faut garder ce niveau à Mayol contre le Stade français, puis lors des déplacements qui vont suivre, si on veut pleinement savourer cette victoire au Racing." Face au Stade français, les Toulonnais auront donc à cœur de donner du sens à leur succès en terres franciliennes. L’intérêt est d’autant plus prononcé pour les Varois que leur dernière opposition face au Stade français demeure l’une des plus grosses déceptions de leur première moitié de saison, avec une défaite d’un petit point (24-23), au terme d’une rencontre qu’ils avaient dominée. "C’était justement l’un des matchs où l’équipe avait proposé son meilleur rugby sans ramener de victoire… Cette défaite nous avait fait mal, et on va prendre cette équipe très au sérieux. C’est un très gros collectif, et si on veut valider notre belle performance au Racing, il est indispensable d’enchaîner." L’occasion d’enchaîner, donc, de confirmer l’exploit du Racing, mais également de conforter leur place dans le top 6, en mettant le concurrent parisien à sept longueurs. Qui dit mieux ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierrick IlLic-Ruffinatti
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?