Retour à la base pour l’USO

  • Retour à la base pour l’USO
    Retour à la base pour l’USO - JEAN FRANCOIS BASSET
Publié le , mis à jour

Comme ils l’avaient annoncé, les Oyomen se sont concentrés sur les fondamentaux pour renouer avec la victoire.

D’une seule voix le vestiaire oyonnaxien exprime un sentiment de soulagement après la victoire obtenue face à Carcassonne, sans même songer à évoquer le bonus offensif venu la pimenter. « Nous avons traversé une période difficile, mais le groupe a respecté ce qu’il s’était dit cette semaine. Il s’est battu durant 80 minutes, pas seulement pendant une mi-temps. On a eu de la maitrise, de l’envie, de l’engagement. Même quand nous nous sommes retrouvés sous pression, personne n’a cédé au doute. Cet état d’esprit qui nous a permis de gagner c’est tout simplement celui des Oyomen », résume Valentin Ursache qui sur le terrain ne s’est pas privé de montrer l’exemple.

Sans flamboyance, mais avec application et implication, en s’appuyant sur les bases et en particulier une conquête directement impliquée dans la réalisation des trois essais de la soirée, Oyonnax s’est retrouvé.

« Cela fait du bien, apprécie Joe El Abd. Quand on perd quatre fois de suite, il y a inévitablement de la pression. Les joueurs ont su la surmonter, je suis fier d’eux et de la façon dont ils ont conduit ce match, en remportant les deux mi-temps, sans concéder d’essai, en restant disciplinés, en jouant autour d’un pack conquérant. Il y a encore des détails à régler mais nous avions besoin de réaliser ce premier pas. »

Réalisateur de l’un des trois essais de son équipe Charlie Cassang partage le sourire de son entraîneur : « Quand on évolue derrière une mêlée dominatrice c’est tout de suite beaucoup plus simple. On peut prendre des initiatives. Après quatre matchs compliqués nous avions besoin de retrouver du plaisir tous ensemble. »

Cette notion de plaisir partagé apparaît bel et bien fondamentale dans le renouveau oyonnaxien. Joe El Abd en est le premier convaincu : « Nous nous sommes laissés emporter dans une forme de routine et nous avions besoin de retrouver cela. Pour le faire il fallait en passer par des choses simples. »

Après une suite de quatre revers consécutifs, dont deux concédés sur son terrain, Oyonnax est parvenu à briser la dangereuse spirale, prenant au passage plus de points en une soirée qu’en un mois. La machine est relancée, désormais il faudra tenir le rythme. « La saison est encore longue, il faut regarder devant nous en garant notre envie », positive Valentin Ursache rejoint fans cet engagement pas son entraîneur qui toutefois prévient : « Il y a encore des détails à régler. Il faut garder les pieds sur terre. »
Comme un symbole, comme pour mieux souligner l’identité de l’équipe de l’Ain et des montagnes du Jura, la neige s’était inivitée ce vendredi sur la pelouse de Mathon. Si elle a pu suprendre les Audois, peut-être a-t-elle aussi contribué à  ramener le groupe oyonnaxien vers des bases dont il s’était quelque peu écarté. Il appartient desormais aux Oyomen de valider ce retour à leurs valeurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?