Top 12 : quelles conséquences sur le Pro D2 ?

  • Top 12 : quelles conséquences sur le Pro D2 ?
    Top 12 : quelles conséquences sur le Pro D2 ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Faut-il remettre en question une formule proche de fêter ses 20 ans ? Difficile de ne pas y songer en cas de réduction de l’élite…

La première conséquence d’un passage au Top 12 serait une refonte des niveaux inférieurs, à commencer par le Pro D2. Et impliquerait une révolution… Voilà vingt ans, en effet (depuis 2001-2002 exactement), que la deuxième division professionnelle a trouvé son appellation et sa formule de croisière, avec une poule unique à seize clubs dont seules les modalités de promotion-relégation ont été retouchées. Si l’élite devait être amputée de deux éléments (comme cela avait été le cas en 2005, lors du passage du Top 16 au Top 14), on pourrait assister à un virage historique… En effet, avec deux clubs en moins, il faudrait mathématiquement reléguer quatre équipes pour conserver une formule à seize en Pro D2 (et encore, en imaginant une saison sans promotion en élite). Une manœuvre qu’on imagine aisément peu populaire en cette période d’élection à la présidence de la LNR, où les clubs de Pro D2 joueront un rôle crucial…

Un retour à deux poules

Toutefois, une poule unique à dix-huit semble également inenvisageable, étant donné que la formule actuelle est déjà critiquée pour sa longueur et que la Ligue se doit de maintenir une passerelle avec le monde amateur. N’oublions par que la Nationale a été spécialement créée pour cela cette saison…

De fait ? En cas de passage au Top 12, il semblerait logique que les dirigeants envisagent très sérieusement une modification de la formule, en passant à deux poules de neuf ou de dix, comme en 1999-2000. Voire à deux fois douze, de façon à calquer les dates de la deuxième division sur celles de la première, harmoniser les calendriers par rapport aux matchs internationaux et, surtout, fournir un nombre de matchs suffisant pour faire fonctionner l’économie des clubs… Un élargissement qui serait susceptible de dévaloriser le produit, diront certains ? Probablement. Mais en ces temps où l’heure est davantage à la survie qu’au développement, on imagine que de nombreux clubs de Pro D2 en course pour le maintien pourraient souscrire à cette idée. Sans oublier les Bourg-en-Bresse, Albi, Narbonne, Bourgoin, Dax et autres grands noms de la division Nationale, qui ont subi de plein fouet les effets de la crise du coronavirus et qui craignent de voir leur division mettre la clé sous la porte après une seule petite saison d’existence…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?