Lyon : Sobela repique au 8

  • Contre Pau, Patrick Sobela devrait une nouvelle fois être placé au centre de la troisième ligne lyonnaise. Photo Icon Sport
    Contre Pau, Patrick Sobela devrait une nouvelle fois être placé au centre de la troisième ligne lyonnaise. Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

En l’absence des habituels titulaires et en attendant les premiers pas du joker Jordan Taufua, c’est le flanker Patrick Sobela qui a été chargé d’assurer l’intérim. Et qui y a pris goût...

Arrivé à Lyon en provenance de son Cameroun natal à l’âge de 10 ans, Patrick Sobela est un Gone. Un vrai. Autant dire que le début de semaine fut doux pour lui, au moins autant en raison de la large victoire de l’OL dans le derby face à l’ASSE que du succès des siens en terre héraultaise. Quoique… "C’est vrai que c’est un peu "Lyon en fête" cette semaine, souriait le troisième ligne. Mais bon, la victoire qui m’importe le plus, c’est quand même la nôtre. Ce match à Montpellier était un piège pour eux, mais aussi quelque part pour nous aussi. On avait besoin de se retrouver sur certaines valeurs et je crois qu’on y est parvenu." Avec beaucoup de volonté malgré une équipe remodelée, dont Patrick Sobela était probablement après avoir été bombardé au poste de numéro 8 en l’absence des "spécialistes" Mathieu Bastareaud, Alex Tulou, Gillian Galan ou encore Loann Goujon. "J’avais déjà dépanné à ce poste dans mes jeunes années, à Bron, à Villeurbanne, se souvient-il. À Oyonnax en Pro D2, j’avais aussi fait quelques piges. Mais cela faisait déjà plus de deux ans que ça ne m’était pas arrivé de démarrer en 8…" Une petite surprise réservée par Pierre Mignoni, qui n’avait toutefois rien d’un coup de tête. "Pierre Mignoni m’en avait parlé en début de semaine et m’avait dit de me tenir prêt, confie Sobela. En plus, nous en avions déjà discuté en début de saison. Je lui avais dit que j’aimerais bien me tester de nouveau à ce poste, lui m’avait dit qu’il trouvait l’idée intéressante. C’était l’occasion."

"L’idée, c’est aussi de montrer une autre facette de mon jeu"

Anodin ? Évidemment pas. Car s’il était dans les radars du XV de France voilà deux ou trois ans (il avait même été capitaine des Baa-Baas en novembre 2018), Patrick Sobela en a quelque peu disparu depuis l’arrivée du nouveau staff des Bleus, et cherche logiquement des solutions pour revenir dans la lumière. De quoi forger un deal gagnant-gagnant avec son club… "C’est vrai qu’à cette époque, je pense que je n’étais pas si loin des Bleus. Depuis, des choix ont été faits là-haut, je ne peux que m’y soumettre et travailler. C’est pour cela que j’ai envie de montrer ce que je peux apporter dans un autre registre, faire découvrir une autre facette de mon jeu. Ne pas être cantonné qu’à la défense, au jeu au sol… Mais bon, l’idée de départ, c’est surtout d’aider le club."

Atout vitesse au milieu du terrain

Mission accomplie samedi dernier, où Patrick Sobela s’est éclaté dans ses nouvelles fonctions. "Au final, ce n’est pas si différent du poste de flanker, apprécie-t-il. Bien sûr qu’il faut couvrir le fond du terrain sur les phases de renvoi ou lorsqu’on occupe les 22 adverses et maîtriser les lancements sur mêlée, mais après, c’est toujours le même rugby. La grosse différence, c’est qu’en attaque je me place dans la zone du milieu du terrain avec les joueurs du 5 de devant, alors qu’en tant que flanker on doit occuper les couloirs. Ça fait que je touche un peu plus de ballons, et que j’ai un peu plus de bleus à la fin des matchs. Mais c’est assez appréciable…" C’est en effet peu dire que Patrick Sobela a des arguments à faire valoir dans ces zones du terrain face à des joueurs "lents", de par ses aptitudes dignes d’un trois-quarts dans le registre de l’explosivité. Et peut-être d’autant plus face à une équipe comme Pau, solide en mêlée mais peut-être un peu moins à l’aise lorsque le jeu prend de l’ampleur. "Je sais qu’ils ont une grosse mêlée, mais on en a une aussi, sourit Sobela. Je fais confiance aux copains pour me faciliter la tâche, mais on est d’ores et déjà en alerte. Pau a perdu à domicile, leur entraîneur les a secoués, donc ils viendront forcément pour gratter des points. Mais de notre côté, on sait qu’il serait très important de nous remettre dans le vert en réenclenchant une dynamique de victoires." Pas le droit à l’erreur donc, pour ce Lou que Patrick Sobela aura la lourde responsabilité de faire avancer.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?