Etzebeth, Yato, Buros... La dream team de la 15e journée

  • La Dream Team de cette 15e journée
    La Dream Team de cette 15e journée Midi Olympique
  • La Dream Team de cette 15e journée La Dream Team de cette 15e journée
    La Dream Team de cette 15e journée Midi Olympique
Publié le , mis à jour

Petite journée de Top 14 avec seulement 5 rencontres et petite Dream Team. Avec de courtes victoires, les scores des joueurs n’ont pas été gonflés et personne n’a réussi un score démesuré. Pour néanmoins réaliser un joli score, il fallait miser sur les Racingmens victorieux à Montpellier ou encore sur les voisins de Jean-Bouin mais également sur la troisième ligne de Clermont, particulièrement en forme.

1. Beka Gigahsvili (Toulon) : 23,6 points 

Le Toulonnais figure dans cette Dream Team de la 15e journée malgré la défaite de son équipe en terre briviste. Son entrée sur la pelouse d’Amédée Domenech a redynamisé son équipe et son essai inscrit après un ballon porté a le mérite de relancer le RCT dans le match. Auteur de 7 courses ballons en main en 30 minutes, Gigashvili marque 23,6 points et gagne 1,2 étoile.

2. Clément Maynadier (Bordeaux-Bègles) : 29,3 points 

Clément Maynadier n’a eu que 40 minutes pour se montrer, mais il a utilisé ses minutes pour briller. Dès la 6eminute, le talonneur de l’UBB est allé diriger un groupé pénétrant qui s’est conclu par un essai dans l’en-but clermontois. Parfaitement lancé, le joueur formé du côté d’Albi a poursuivi son bon match en plaquant à 4 reprises et en portant 6 ballons en main.

3. Paul Alo-Emile (Stade français Paris) : 25,2 points 

Paul Alo-Emile bénéficie du succès de son équipe, dimanche soir, face à Castres, pour prendre le poste de pilier dans cette Dream Team. Le joueur du Stade français Paris a disputé 71 minutes sur la pelouse Jean-Bouin. En défense ? 5 placages, 5 réussis. Ajoutez à cela 1 placage cassé et le capitaine de Paris obtient une note de 25,2 étoiles.

4. Eben Etzebeth (Toulon) : 38 points 

Le golgoth sud-africain a encore fait part de toute sa classe face à Brive ce week-end. Certainement le meilleur Toulonnais sur la pelouse, le champion du monde a sonné la révolte à la 23e minute grâce à son essai en force. Toujours omniprésent, le deuxième ligne du RCT a porté à dix reprises le ballon en main et a plaqué à tour de bras (9/10). Malgré cela il n’a pas réussi à ramener la victoire de Corrèze.

5. Boris Palu (Racing 92) : 29 points 

Le premier Racingman de cette Dream Team. Boris Palu a été présent des deux côtés du terrain à Montpellier. Avec 100% de placage réussi et 12 courses ballon en main, le seconde ligne francilien a été très important pour arracher la courte victoire des Ciel et Blanc face au MHR. Il rapporte 29 points.

6. Peceli Yato (Clermont-Ferrand) : 45,5 points 

Malgré la défaite de Clermont, Peceli Yato a une nouvelle fois été au niveau. Même s’il n’a pas marqué d’essai ce week-end, le Fidjien a compensé cela par une grosse activité dans le jeu en témoignent ses 13 placages et 9 courses ballon en main. Le bilan est légèrement terni par les deux pénalités qu’il concède mais reste très bon avec 45,5 points, deuxième meilleur Clermontois.

7. Yoan Tanga Mangene (Racing 92) : 32 points 

Le troisième ligne aile du Racing 92 vient se greffer aux deux Clermontois qui l’accompagnent au sein de cette troisième ligne de la Dream Team. Le Racingman prend la place de Matera qui cède sa place en raison de la présence de 4 parisiens dans cette Dream Team. Tanga rapporte néanmoins 32 points grâce à sa bonne performance face au MHR et notamment ses 15 courses avec ballons accompagnés de ses 8 placages réalisés.

8. Fritz Lee (Clermont-Ferrand) : 139,6 points 

Le capitaine de notre équipe et MVP de cette 15e journée. Fritz Lee a tout fait pour que Clermont s’impose, en atteste son doublé inscrit sur la pelouse du Marcel-Michelin ce samedi. En plus de ses deux essais, le numéro 8 de l’ASM a cassé 5 placages, porté 10 fois le ballon et plaqué à 13 reprises. Avec 69,8 points multipliés par 2, Fritz Lee a rapporté 139,6 points.

9. Samuel Marques (Pau) : 45,8 points 

La surprise de cette Dream Team. Le demi de mêlée de la Section Paloise, Samuel Marques, intègre le XV en raison de son excellente performance face au LOU. Pau est allé l’emporter à Lyon et l’ancien de Toulouse n’y est pas pour rien. Avec ses 12 points marqués au pied, 3 franchissements, 2 placages cassés et 9 courses avec ballon il a marqué 45,8 points et est le numéro 9 de cette équipe.

10. Joris Segonds (Stade Français Paris) : 33 points 

Un second joueur du Stade français dans cette équipe. Il s’agit du demi d’ouverture Joris Segonds très en forme depuis le début de la saison. Au pied, il est l’auteur de 14 points (5/7). La large victoire de son équipe lui offre beaucoup de points et il en profite pour être le meilleur ouvreur de cette 15e journée. 

11. Eneriko Buliruarua (Brive) : 33 points 

L’ailier fidjien rapporte 33 points à tous ceux qui avaient décidé de miser sur lui lors de cette réception du RCT. Buliruarua a parfaitement lancé le CAB dans ce match grâce à son essai après une superbe attaque en première main des Corréziens. Également auteur de 6 courses avec ballon et de 4 plaquages en défense (100%), l’ailier briviste rapporte 33 points et coûte désormais 8,3 étoiles.

12. Olivier Klemenczak (Racing 92) : 43 points 

En l’absence de Kurtley Beale et Virimi Vakatawa au centre de l’attaque des Franciliens, Olivier Klemenczak s’est illustré face à Montpellier. Avec ses 43 points il est le 5e meilleur joueur du week-end grâce notamment à son essai inscrit. Pas en reste en défense avec un joli 100% au placage, le centre des Ciel et Blanc a également cassé 2 placages. 

13. Isaia Toeava (Toulon) : 27 points 

C’est le troisième Toulonnais à figurer dans cette Dream Team malgré la défaite de Toulon à Brive. Toeava a notamment dû s’employer lorsque son coéquipier Duncan Pauauia s’est fait exclure, obligeant le Néo-Zélandais à basculer à l’ouverture. Véritable première rampe d’attaque du RCT, l’ancien de Clermont ne s’est pas démonté face à la défense briviste, en témoigne ses 2 franchissements et 3 placages cassés.

14. Louis Dupichot (Racing 92) : 39 points 

Les arrières du Racing 92 ont brillé sur la pelouse du GGL Stadium. Après Clemenczack c’est Louis Dupichot qui prend place à l’aile de cette Dream Team. Avec ses 39 points, l’ailier des Franciliens voit sa valeur augmenter de 1,1 étoile et coûte désormais 12,8 étoiles. Son essai, ses 2 franchissements, ses 2 placages cassés ainsi que ses 6 cours ballon en main ont joué en sa faveur.

15. Romain Buros (Bordeaux-Bègles) : 39,5 points 

L’arrière de l’UBB a été l’un des principaux artisans de la victoire girondine en terre auvergnate. Buros a notamment inscrit le second essai de son équipe pour lui permettre de mener 10 à 0. Ses 4 placages cassés et ses franchissements ont fait mal à la défense de l’ASM qui a fini par rompre à la 88e minute. 

Remplaçants :

16. Sekou Macalou (Supersub) (Stade français Paris) : 58,8 points

Sekou Macalou a fêté son retour de blessure par un doublé en 29 minutes dans son jardin de Jean-Bouin. Quoi de plus normal pour lui. Il est donc logiquement notre Supersub. Son score multiplié par 3 rapporte 176,4 points ! Son entrée a fait très mal aux Castrais et rapporte surtout le bonus offensif aux Parisiens.

17. Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles) : 33,5 points

Si l’UBB l’a emporté au Michelin ce week-end, les Girondins peuvent remercier leur demi de mêlée. En effet, Maxime Lucu a marqué le total de 17 points grâce à ses 5 pénalités réussies en plus d’une transformation. Ajoutez à cela, 5 courses avec ballon ainsi que 7 placages et Lucu a réalisé un match plein pour permettre à son équipe de s’imposer.

18. Telusa Veainu (Stade français Paris) : 37 points 

Le voici le 4e parisien de cette équipe type. L’arrière parisien n’a pas explosé les statistiques lors du match face à Castres mais a fait le boulot et plutôt bien. 2 franchissements, 4 placages cassés et 4 courses avec le ballon pour lui ce dimanche. Avec la large victoire des parisiens, il rapporte 37 points et coûte désormais 13,1 étoiles.

 

Rejoins La Grande Mêlée, ici !

Télécharge l'application Android.

Télécharge l'application iOS.

Et merci à Panda Roux sur Twitter pour son aide sur les calculs !

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?