La Rochelle au rebond

  • La Rochelle au rebond
    La Rochelle au rebond Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Défait samedi dernier par Toulouse, pour la première fois à domicile depuis pratiquement deux ans, le Stade rochelais doit vite digérer. Quatre déplacements l’attendent sur les cinq prochaines sorties.

Devoir rebondir à l’extérieur après une défaite à Deflandre. Mine de rien, le Stade Rochelais n’a franchement pas l’habitude de se retrouver dans ce cas de figure. Avant cette semaine, il ne s’était présenté qu’à sept reprises depuis 2014 et la remontée du club à la caravelle dans l’élite. Sans réussite, d’ailleurs, puisque La Rochelle a toujours perdu le match de championnat suivant un revers à domicile. Le dernier exemple en date ? Début avril 2019. Défait par le Stade Toulousain dans son jardin, le XV maritime avait ensuite trébuché, après une parenthèse européenne, à… Castres (25-11). Tiens, tiens. Pour autant, en matière de rebond, la saison en cours est un modèle du genre. Les hommes de Jono Gibbes sont bel et bien les seuls de la division à ne jamais avoir enregistré, jusqu’ici, deux défaites de rang.

La fameuse défaite encourageante

Une performance désormais à l’épreuve d’un calendrier pas des plus confortables, sur le papier. Une seule réception (Lyon) jusqu’à mi-mai, pour quatre déplacements (Castres, Bordeaux, Brive, Montpellier). « Il faut qu’on soit précis dans l’analyse », glissait le directeur du rugby rochelais samedi dernier, après le choc au sommet perdu sur le fil contre Toulouse (11-14). Des propos abondés par Victor Vito : « On comprend bien ce qu’il nous reste à faire. On va regarder la vidéo, c’est la seule façon pour améliorer les choses et progresser. Si on a des conversations honnêtes entre nous, ce sera mieux pour l’avenir. C’est mieux d’apprendre les leçons maintenant que plus tard. C’est évident qu’on n’est pas très loin, mais c’est mieux de ne pas trop être en sécurité avant les matches qui viennent et qui comptent. Comme ceux des phases finales. » Pour Zeno Kieft, aucune indigestion en vue. Au contraire. « Ça va nous servir, ça va vraiment nous faire grandir, estime le flanker néerlandais, d’un ton convaincu. Dans le futur, on peut revenir sur des matches comme ça. Ça peut nous donner de l’énergie pour la suite.» Des Rochelais déjà requinqués ? Premier élément de réponse, ce samedi, à Pierre Fabre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?