Frisch "L’équipe a toujours des passages à vide..."

  • Frisch "L’équipe a toujours des passages à vide..."
    Frisch "L’équipe a toujours des passages à vide..." Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Alors que Rouen reste sur deux victoires consécutives à domicile, le centre Antoine Frisch est revenu sur la bonne passe de son équipe ainsi que de son évolution dans le jeu des Normands

Vous êtes de plus en plus présent ces dernières semaines. Le jeu de Rouen a évolué, on vous sent de plus en plus en vue, quel est le profil d’Antoine Frisch ?

J’essaie de faire les bons choix pour l’équipe plus que pour ma gloire personnelle. Le but c’est de faire avancer le groupe. J’ai de bons finisseurs autour de moi, et on commence à se trouver, à mieux se connaître. Franchement, devant c’est top aussi : on a un gros puncheur Tino (Mapapalangi) qui nous met l’impact et nous fait avancer, l’équipe se trouve plus facilement. Je dirais donc que je m’appuie sur les autres pour trouver des brèches et faire avancer l’équipe.

Rouen est donc dans une belle forme, mais reste-t-il des choses à modifier ou à améliorer ?

Il y a toujours à améliorer. Franchement on fait de bonnes entames mais on a encore des passages à vide. L’équipe a du mal à être au même niveau de performance tout au long d’une partie. Il y a quelques mois, on avait une période dangereuse où on perdait les matchs sur la fin. On arrivait jamais à garder un résultat, c’est moins le cas aujourd’hui. Mais pour autant si on pouvait garder du jus tout au long du match, ce serait le mieux.

On peut se dire aussi que c’est bien la première fois où Rouen a moins la pression du résultat que son adversaire, Aurillac ?

Oui peut-être mais c’est très dur d’aller gagner là-bas. C’est une équipe complète qui peut jouer avec ses hommes forts mais peut surprendre en faisant du jeu au large. On devra donc faire le travail en défense et marquer sur nos temps forts. Toute l’équipe doit aussi faire aussi attention à la discipline car leur buteur est performant. On devrait être patients, monter fort et faire tomber.

Quel serait le scénario idéal du match ?

La première mi-temps va être importante. Il faudra être présent dès le coup de cloche et si on marque vite, on pourra les faire douter. Mais le groupe devra continuer à appuyer en étant au point dans le combat, car eux ils ne lâcheront rien car ils n’ont plus le choix. On est aujourd’hui devant eux au classement, à nous de faire ce qu’il faut pour le rester.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?