Valence-Romans veut relever la tête

  • Edward DRATAI SAWAILAU of Valence Romans during the Pro D2 match between Biarritz and Valence at Parc des Sports Aguilera on January 8, 2021 in Biarritz, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Edward DRATAI SAWAILAU - Parc des Sports d'Aguilera - Biarritz (France)
    Edward DRATAI SAWAILAU of Valence Romans during the Pro D2 match between Biarritz and Valence at Parc des Sports Aguilera on January 8, 2021 in Biarritz, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Edward DRATAI SAWAILAU - Parc des Sports d'Aguilera - Biarritz (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Malgré une nouveau revers à domicile, les Damiers se déplacent à Colomiers avec l’intention de ne rien lâcher.

Le 4 septembre 2020, les Damiers pour la première journée s’imposaient devant Colomiers pour la première journée de championnat (32-19). Au-delà de la victoire, la prestation d’ensemble laissait augurer de beaux jours à venir. Six mois plus tard, la cuisante défaite des Drômois face à Biarritz les plonge au bord de l’abîme. Le discours en conférence de presse de Johann Authier est explicite : "Je suis déçu pour les gens qui nous supportent, qui nous regardent… soit on lâche et la fin de saison est un cauchemar, soit on fait preuve d’abnégation, de solidarité, de constance et on ne lâche rien."

Gagner en constance

Dire que ce manque de constance est récurrent est un euphémisme. Comment aborder, dans cette situation, ce déplacement à Colomiers, une équipe qui joue le top 6 ? Scott Newlands en charge des avants veut croire à un sursaut : "Nous n’abdiquons pas, nous allons prendre les matchs les uns après les autres. Ce manque de constance n’est ni un problème mental ni physique. Il faut montrer notre capacité à exister quatre-vingts minutes. Le Pro D2 est exigeant, la mauvaise gestion de petits détails n’a pas sa place à ce niveau. Colomiers a ciblé ce match, c’est clair. La mêlée est l’un des points forts des deux équipes, à nous d’être présents dans ce domaine et dans les fondamentaux. Notre capacité à bien défendre sera aussi capitale. Après notre déroute face à Mont-de-Marsan, nous avions bien réagi à Perpignan. Nous sommes capables de nous reprendre après ce revers face aux Biarrots."

Une analyse corroborée par Willy N’Diaye, le troisième ligne aile : "Nous avons pris un coup sur la tête. Nous avons digéré cette cuisante défaite. Bien sûr, nous regardons le classement, mais nous nous focalisons sur nous-mêmes. Nous sommes prêts à continuer le combat. Nous devons faire preuve de solidarité, d’abnégation, de constance. Nous sommes conscients que l’adversaire est de taille, qu’il a l’intention de prendre sa revanche sur le match aller. Cela va être un combat terrible. Nous ne lâcherons rien, ce jusqu’à la dernière journée."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis RAVANELLO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?