Et si c’était Lons ?

  • Camille Cabalou, demie d'ouverture du XV de France
    Camille Cabalou, demie d'ouverture du XV de France Vincent Michel / Icon Sport - Vincent Michel / Icon Sport
Publié le

Dans une seconde phase où la hiérarchie semble établie, les Béarnaises se positionnent en embuscade.

Cette troisième journée représentait symboliquement la fin des matchs allers de cette deuxième phase. Symboliquement car dans chaque poule, il y a des matchs reportés. Les tendances se confirment mais… En toute logique, la poule A des play-off devrait qualifier Montpellier et Blagnac pour les quarts de finale. Malheureusement, le duel entre les deux cadors a dû être reporté une nouvelle fois à cause de la Covid.  En revanche, ce week-end nous a appris quelle équipe pourrait jouer les trouble-fête face aux deux favorites. Ce sera Lons, puisqu’elles s’imposent à domicile face au Stade rennais. Les Bretonnes auraient pu endosser ce rôle, mais elles sont à la peine en 2021, amputées par l’absence d’une bonne partie de leur ligne d’arrière, avec quatre septistes en stage avec les Bleues. 

Un déclic ?

Du côté des Pyrénées, tous les rêves sont permis. « On peut commencer à rêver de demi-finales oui tout est possible », affirme Noémie Froute, jeune centre qui fêtait ses 21 ans cette semaine et qui s’est offert un beau cadeau avec son premier essai en Élite 1. Sa partenaire et pilier Manon Pujol reprend : « On rêve toujours, si on a les moyens de faire plus on le fera. On a connu l’ancien Lons, les titres… On est en train de construire un nouveau groupe on pense avant tout à l’avenir, mais gagner un match comme ça fait vraiment du bien. » Cette victoire, il a fallu aller la chercher. Menées 13 à 5 à l’heure de jeu, elles ont bataillé jusqu’à cinq minutes au-delà de la sirène pour, cerise sur le gâteau, priver les visiteuses de bonus. « Il s’est passé quelque chose. Je ne sais pas si on a un déclic. On insiste beaucoup sur la communication positive, et d’un coup on a avancé, on a cru en nous et ça a fonctionné. On a toujours eu une bonne attitude. On progresse, on apprend, il faut être ambitieuse mais aussi terre à terre. Deuxième ça paraît compliqué, mais il va vraiment falloir que le MHR et Blagnac aillent chercher leur qualification car on ne se laissera pas faire. » Les Béarnaises ont bien mérité leur semaine de vacances.

Dans la poule B, Romagnat sécurise logiquement sa deuxième place derrière Toulouse qui confirme son leadership en poursuivant son sans faute sur l’intégralité de la saison avec une deuxième défense inviolée en trois matchs de play-off. L’image du week-end se focalise sur Camille Cabalou et Céline Ferrer. Les deux anciennes Bayonnaises ont rejoint leurs adversaires du jour pour le traditionnel chant basque qu’entonnent les filles de l’ASB au terme de chacune de leurs rencontres. Une nouvelle preuve de la grande amitié qui lie les deux clubs.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Baptiste Barbat
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?