Des Rochelais requinqués

  • Ihaia WEST of La Rochelle  during the Top 14 match between Toulon and La Rochelle on February 13, 2021 in Toulon, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Ihaia WEST - Stade Felix Mayol - Toulon (France)
    Ihaia WEST of La Rochelle during the Top 14 match between Toulon and La Rochelle on February 13, 2021 in Toulon, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Ihaia WEST - Stade Felix Mayol - Toulon (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Alors qu’ils n’avaient plus vraiment coupé depuis octobre, les Rochelais se projettent avec beaucoup d’appétit sur la suite de la saison.

« Franchement, de s’évader un peu pendant 9-10 jours, ça fait un bien fou, c’est ressourçant. Mentalement, ça commençait à être très long pour tout le groupe. » C’est peu dire que Rémi Bourdeau et ses partenaires ont savouré l’instant. Et sans se mettre la rate au court-bouillon, au sortir pourtant de deux revers consécutifs, une première cette saison. Mais pas de place au doute malgré les réguliers trous d’air observés les précédents exercices, en fin d’hiver. « Le groupe vit super bien, est super sain. On ne peut pas s’écrouler comme ça ! Je nous sens bien dans l’état d’esprit. On va revenir bien physiquement après cette coupure et ça va nous aider à faire une belle fin de saison. La coupure va vite effacer la défaite à Castres, on va repartir très vite du bon pied », jure le flanker en pleine préparation du déplacement à Chaban, où le dauphin du Stade Toulousain défiera Bordeaux-Bègles samedi prochain.

« C’était il y a six mois le match de Castres, image d’ailleurs Ronan O’Gara. Pour moi, et je vais en parler aux joueurs, on commence la saison ce lundi ! » Si l’entraîneur en chef maritime n’a, lui, pas pris de vacances, il affichait un optimisme des grands jours ces dernières heures : « Aujourd’hui, on est dans un contexte parfait et très favorable. On est devant, on commence avec beaucoup d’avance sur beaucoup d’équipes, on ira à Bordeaux sans pression. Il faut arrêter de penser stratégie, plan de jeu. La seule ambition, c’est d’être capable de jouer au rugby. On va voir si ça suffit ou pas. La pression, c’est pour les plus nuls. » Du « ROG » dans le texte.

S’affirmer à l’extérieur

« Regardez la progression en douze mois, enchérit le technicien. On en avait pris 50 au Racing (en février 2020, N.D.L.R.). On a été horribles contre Castres mais ce qui me donne beaucoup d’espoirs, c’est que les joueurs ont décidé de se rebeller. Quand je prends du recul, je suis fier d’eux. Ils ont eu la capacité de finir à 7 points au score. » Encore tendre à l’extérieur au regard du Racing et Toulouse, La Rochelle veut mettre à profit son calendrier (4 voyages, 3 réceptions) pour s’aguerrir. Et « s’imposer un peu plus en tant que grosse équipe du Top 14 », lance un Rémi Bourdeau prêt à « cravacher », dès samedi, loin de Deflandre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?