Les Brumbies contraints au bricolage

  • Même si le début de saison des Brumbies a de quoi donner le sourire au manager Dan McKellar, les soucis commencent à s’accumuler dans son effectif.
    Même si le début de saison des Brumbies a de quoi donner le sourire au manager Dan McKellar, les soucis commencent à s’accumuler dans son effectif.
Publié le

Bien que solidement installée à la deuxième place du championnat, la franchise de Canberra doit faire face à une hécatombe chez ses piliers qui la contraint à des réajustements.

On pourrait croire que tout va pour le mieux pour les Brumbies. Avec déjà trois victoires en quatre rencontres, les joueurs de Canberra semblent être les seuls à tenir la cadence infernale imposée par les Queensland Reds, leaders toujours invaincus. La seule défaite concédée était justement contre ces diables de Reds, qui se sont imposés d’un souffle la semaine dernière à Canberra, sur le score de 40 à 38, grâce à un essai du jeune centre international Jordan Petaia marqué en toute fin de rencontre. Qu’importe. Les Brumbies comptent toujours quinze points au classement et disposent donc de cinq longueurs d’avance sur les Rebels, troisièmes provisoires.

Kautai en renfort

Seulement, la réalité des Brumbies est moins idyllique que cela. à l’heure de recevoir ce vendredi la Western Force, les partenaires de l’ancien Montpelliérain, Nic White, se trouve littéralement décimée, notamment en première ligne. En effet, l’habituel titulaire à droite Allan Ala’alatoa est suspendu pour encore deux rencontres, tandis que Tom Ross s’est sérieusement blessé à un genou la semaine dernière. Résultat, le gaucher des Wallabies, James Slipper, a été titularisé à droite, tandis que le jeune Harry Lloyd vivra son premier match de Super Rugby. Les deux hommes encadreront le talonneur Folau Fa’ainga.

Autant de réajustements qui n’inquiètent pas outre mesure Dan McKellar, le manager des Brumbies : "James Slipper est un joueur expérimenté qui met un point d’honneur à soigner le moindre détail. James voulait savoir le plus tôt possible où il allait évoluer afin de se préparer en conséquence. Il est à l’aise pour tenir le poste de pilier droit et veut faire ce qui est de mieux pour l’équipe. Il nous tarde de le voir évoluer à droite, d’autant qu’il signe un excellent début de saison."

Pour autant, la franchise de Canberra sait que cette solution n’est pas viable sur le long terme. C’est pourquoi elle a, cette semaine, recruté à la hâte un pilier droit supplémentaire. Il s’agit du pilier des Chiefs, Sosefo Kautai, arrivé en début de semaine à Canberra et déjà présent sur le banc ce vendredi. "Sefo nous a donné pleine satisfaction depuis qu’il est arrivé, notamment au niveau de sa tenue en mêlée fermée, a déclaré McKellar. Il possède une bonne expérience de cette compétition et même s’il n’a pas joué depuis le mois de novembre, nous avons constaté qu’il était en pleine forme. Trouver un droitier disponible, en forme et prêt à jouer, n’était pas chose facile. Nous avons eu de la chance." Place au terrain désormais.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?