Claude Dry (Carcassonne) : « Je vais jouer à la maison »

  • "Je vais jouer à la maison"
    "Je vais jouer à la maison"
Publié le

Le deuxième ligne de Carcassonne, Claude Dry, revient sur ses années passées à Montauban, la bonne forme actuelle de son équipe ainsi que son son possible futur dans l'Aude.

Pendant trois saisons, vous avez évolué à Montauban. Est-ce que ça vous procure une certaine sensation de refouler la pelouse de Sapiac ?

C’est un énorme plaisir de jouer face à l’USM et de retrouver cette pelouse de Sapiac même dans le contexte du huis clos. De plus, je peux dire que je vais jouer à la maison puisque j’habite à Montauban, mon épouse travaille à Montauban et mes enfants sont scolarisés dans une école montalbanaise. Je fais chaque jour, les trajets entre Montauban et Carcassonne. Tout simplement ce soir, je vais rencontrer un club où je n’ai que de bons souvenirs.

Quel est votre meilleur souvenir à l’USM ?

La saison 2016-2017 a été extraordinaire. Nous n’avions pas le plus gros budget du Pro D2, nous n’étions pas non plus sur le papier, la meilleure équipe. Cette année-là, on fait un parcours extraordinaire. Au terme du championnat, nous finissons à la troisième place avec dix-neuf victoires à notre actif. En demi-finale à Sapiac, nous prenons le meilleur sur Mont-de-Marsan. Ensuite, il y a la finale d’accession face à Agen. Malheureusement, ça s’est soldé par une défaite (41-20). Mais personnellement, je garde un excellent souvenir de l’avant-match, de ce stade plein à craquer avec les drapeaux verts et noirs. Cette finale à Bordeaux est gravée dans ma mémoire. L’année d’après, on se hisse à la deuxième place. Malheureusement, nous perdons la demi-finale à domicile face à Grenoble. Cette défaite, ça reste un souvenir très douloureux.

Carcassonne reste sur une série de trois victoires consécutives face à Montauban. Pensez-vous réussir la passe de quatre à Sapiac ?

Remettons les choses en place. Nos trois dernières victoires face à Montauban ont été acquises sur des marges étroites. En observant le classement, Carcassonne est neuvième, Montauban dixième avec le même nombre de points. Les deux équipes ont des points forts identiques, celui de posséder une conquête performante. Si ce soir, on veut prétendre à la victoire, il faudra être extrêmement discipliné, bien gérer nos sorties de camp. Montauban reste sur un double revers à domicile face à Vannes et à Nevers lors de la précédente journée. C’est une équipe qui a de l’orgueil. Il faut s’attendre à une réaction de sa part. Ce soir, soyons prêts psychologiquement et physiquement.

Revenons sur le match de Vannes, le score était de parité et vous vous inclinez à l’ultime minute. Quel est votre sentiment sur cette défaite ?

Après avoir revu le match à la vidéo, Il faut rendre hommage à cette équipe de Vannes. Ce n’est pas par hasard qu’elle est première au classement. Son jeu est varié, le collectif est bien rodé. À la dernière minute, elle est allée chercher la victoire. Nous ne devons pas avoir de regrets. Au contraire, essayons de nous mettre au niveau de Vannes.

Avez-vous prolongé votre contrat avec Carcassonne ?

Pas encore, je joue en France depuis l’année 2007. Je vais avoir 36 ans, mais j’ai encore le désir de prolonger d’une année supplémentaire. Actuellement, je prends énormément de plaisir. Pour cette fin de saison, il y a encore des défis à relever, des points à prendre. Achevons cette saison, à la meilleure place possible.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?