Valence-Romans est sans complexe

  • Les lignes arrières de Valence-Romans ont élevé le niveau, à l’image de Jérémy Salese qui répond présent offensivement. Photo Stéphanie Biscaye
    Les lignes arrières de Valence-Romans ont élevé le niveau, à l’image de Jérémy Salese qui répond présent offensivement. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Face au leader, les Damiers jouent une carte décisive. Un deuxième succès d’affilée et le sprint final serait lancé dans des conditions idéales.

"Six matchs, six finales", le troisième ligne Benjamin Collet résume bien l’état d’esprit dans lequel se trouvent les Damiers. Le maintien semblait inaccessible, après la cuisante défaite à domicile face à Biarritz. À force de détermination, d’un discours du coach qui a appuyé, insisté sur la notion de groupe et de ne rien lâcher, le message est passé. Le succès bonifié face à Aurillac remet les Damiers dans la course au maintien. "Ce n’est peut-être pas le plus abouti, mais il valide le travail du collectif. Il arrive à point nommé pour espérer atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé en fin de saison", insiste Johann Authier.

Les lignes arrière au diapason

Pour affronter le leader, le staff peut compter sur un pack qui est la pierre angulaire du collectif, malgré l’absence de cadres depuis quelques matchs. Chacun avait tendance à oublier la ligne de trois-quarts. Depuis quelques matchs et face à Aurillac, ce fut flagrant, les lignes arrières ont élevé le niveau à l’image de Jérémy Scalese et Christopher Lacour. De quoi rassurer Johann Authier : "Depuis trois matchs, nous sommes capables de produire de la continuité dans le jeu. Sur le plan offensif nous répondons présent, et nous sommes dangereux sur de nombreuses séquences."

Pour cette opposition capitale face au leader, pour Johann Authier, il est impératif d’aborder le choc, sans complexe : "Vannes, c’est ce qui se fait de mieux à l’extérieur. Leur collectif est en confiance. On sait à quoi s’attendre. C’est un match important. Si nous nous imposons, nous lançons le sprint final dans les meilleures conditions. Nous savons que jusqu’à la fin du championnat tous les matchs seront décisifs, à commencer par celui-là."

Une analyse corroborée par Alexis Armary : "Cette opposition est capitale. Nous devons gagner pour espérer survivre. Nous abordons ce choc sans complexe. Tous les matchs sont décisifs. Le succès face à Aurillac nous a confortés dans notre stratégie. Le groupe vit bien et a su rester soudé dans la difficulté. Nous devons garder cet état d’esprit qui nous permet d’être toujours en course pour le maintien. Nous ferons le maximum pour ne rien regretter."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis RAVANELLO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?