Boulard : « Je reste sur ma faim »

  • Emilie Boulard of France during the Women's Six Nations match between France and Wales at Stade de la Rabine on April 3, 2021 in Vannes, France. (Photo by Vincent Michel/Icon Sport) - Emilie BOULARD - Stade de la Rabine - Vannes (France)
    Emilie Boulard of France during the Women's Six Nations match between France and Wales at Stade de la Rabine on April 3, 2021 in Vannes, France. (Photo by Vincent Michel/Icon Sport) - Emilie BOULARD - Stade de la Rabine - Vannes (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Rapidement repositionnée à l’aile et auteure d’un essai pour sa première sélection, la jeune Émilie Boulard a rendu une première copie encourageante.

Dans quel état d’esprit étiez-vous avant cette rencontre ?

Avant le match, je ressentais pas mal d’émotions, pas mal de stress. C’était quand même une première avec l’équipe de France, la première fois que je jouais à ce niveau-là, donc on ne sait jamais trop à quoi s’attendre. Et après, dès le coup d’envoi, ça s’est un peu estompé. L’évacuation du stress a aussi été simplifiée par notre bon début de match et le fait qu’on marque beaucoup de points très rapidement. Toute la pression s’est évacuée dans la foulée.

Collectivement, avez-vous insisté sur le fait de ne rien concéder à ces Galloises ?

Ça faisait partie des consignes oui, tout en essayant d’être très réaliste. Je pense qu’on a vraiment réussi notre coup de ce point de vue là.

Y avait-il un challenge particulier, comme les plus de 50 points, ou une défense inviolée ?

Il n’y avait pas de challenge précis. Il fallait juste être le plus efficace possible. Mais c’est rassurant oui, on s’est très bien entraînées cette semaine, et on a réussi à reproduire ce qu’on avait mis en place. Donc espérons qu’on puisse reproduire cela pour les rencontres à venir.

La suite justement, elle s’annonce plus compliquée…

On va travailler pour être au niveau de ses équipes. Le prochain match face à l’Irlande, on le prend vraiment comme une demi-finale. L’objectif c’est d’aller en finale pour tenter de remporter le Tournoi.

Personnellement, quel bilan faites-vous de cette première sélection ?

Je pense avoir fait un bon début de match. Après j’ai commencé à faire quelques erreurs individuelles, avec notamment des pertes de ballons au contact, ou aussi des sorties en touche qu’il faut réussir à corriger pour que la prochaine performance soit plus complète. Il y a des choses à améliorer, il y en aura toujours à mon avis, mais je pense que ce n’était pas un mauvais match de ma part. Je suis satisfaite, même si je reste sur ma faim.

Pouvez-vous nous raconter votre premier essai ?

J’étais repositionnée à l’aile, (après la sortie sur blessure de Marine Ménager remplacée par l’arrière Jessy Trémoulière N.D.L.R.) et plusieurs fois dans le match j’ai été éjectée en touche. Donc ce coup-ci, j’ai évité l’extérieur et j’ai retrouvé Maëlle Filopon à l’intérieur. Camille Imart est à son soutien, et comme je reste debout, je me retrouve encore disponible à l’extérieur au bon endroit au bon moment.

Vous avez été en position de marquer à plusieurs reprises, il a fallu aller chercher ce premier essai…

Au moment où je fais la remise intérieur pour Maëlle, je ne pensais plus finir dans l’en-but pour ma première cape. J’ai subi un contact donc c’était délicat de rester en jeu. Je n’étais plus vraiment au courant du temps qu’il restait, donc j’espérais oui, mais y croire c’est vraiment autre chose. Je me mets à y croire quand je vois qu’il n’y a plus personne en face de moi et que Camille me trouve. Et encore, la défense revient très vite. Au final, c’est une bonne soirée, une bonne première sélection, qui fait très plaisir.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Baptiste Barbat
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?