Philip : « Je suis prêt à tout pour maintenir le club »

  • Matthew Ian PHILIP
    Matthew Ian PHILIP Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Arrivé début décembre à la Section paloise, le deuxième ligne australien est très vite devenu un joueur majeur du club qui voulait le conserver. Le joueur de 27 ans a finalement décidé de privilégier sa carrière internationale.

Pourquoi avez-vous décidé de retourner en Australie à la fin de cette saison ?

Je voulais jouer pour mon équipe nationale avec l’espoir de disputer la Coupe du Monde 2023 pour mon pays. Pour cela, j’ai besoin d’évoluer dans la compétition nationale pour être éligible chez les Wallabies. ça n’aurait pas été possible en poursuivant mon aventure en Top 14.

La Section voulait que vous restiez et vous avez offert une prolongation de contrat. Est-ce que votre décision a été rapide ou avez-vous hésité ?

Ça a été compliqué forcément ! Dans le meilleur des mondes, j’adorerais pouvoir jouer avec mon pays et profiter de la France, de Pau et du Top 14 ! J’ai dû faire un choix entre rester à Pau et avoir une chance de continuer ma carrière internationale.

Est-ce que vous serez en capacité de jouer avec les Wallabies contre la France en juillet ?

Oui je serai éligible en tout cas pour la sélection dès les test-matchs du mois de juillet. Après il faut que je sois sélectionné !

Quel est votre sentiment sur votre passage à Pau ? Comment ça s’est passé avec vos coéquipiers et les coachs ?

Le groupe est vraiment chaleureux. Dès mon arrivée, j’ai senti un vrai groupe avec des bons gars. Je me suis senti à la maison très rapidement. Ils m’ont invité à manger les uns chez les autres, à passer mon temps libre avec eux. C’est juste vraiment dommage qu’il y ait eu la Covid car je n’ai probablement pas eu l’expérience "complète" mais j’ai déjà pu me rendre compte que les gens ici sont vraiment cool, que ce soit les joueurs, le staff et les fans.

Que pensez-vous du Top 14 ?

C’est assez différent du Super Rugby, il y a une pression supplémentaire à cause de la possibilité de relégation. L’une des raisons pour lesquelles j’étais excité de venir jouer en France était le public. Je voulais évoluer devant des supporters enthousiastes et chaleureux ! La Covid a malheureusement changé la donne. Je n’ai pas eu cette opportunité. Mais de ce que j’ai vu, les gens ici sont vraiment passionnés et c’est très appréciable en tant que joueur.

Avez-vous aimé vivre en France ces quelques mois ? Avez-vous eu l’opportunité de visiter les alentours ?

J’ai adoré ! Je vis au centre-ville de Pau, il y a plein de super petites promenades autour de chez moi. Puis autour de Pau, on trouve des lacs et des rivières. C’est magnifique lors des couchers de soleil ! Pau est une ville magnifique. J’espère que j’aurais l’opportunité d’en voir plus une fois que la Covid appartiendra au passé.

Comment se passe la semaine avant ce gros match avant Bayonne ?

Je pense que l’équipe se prépare très bien avec de gros entraînements. C’est un match vraiment important pour l’équipe, le club et la ville. Mais nous les joueurs, on doit se concentrer et ne pas subir la pression de ce match malgré son importance.

Ressentez-vous de la pression avant ce match ? Comment vivez-vous le fait de vous battre pour la survie du club en élite ?

Oui évidemment qu’il y a de la pression cette semaine ! Je suis prêt à tout pour ce club, pour ses fans et ses joueurs, pour maintenir ce club en Top 14. Mais c’est aussi important de garder une pression aussi proche de la normalité que possible. Je crois que c’est important pour avoir une chance de gagner ce match. Trop de pression pourrait avoir un effet négatif et nous pousser à mal faire les choses sur le terrain. On connaît notre mission et la concentration que ça demande.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?