Gauthier Doubrère veut bien finir, à Biarritz

  • Gauthier Doubrère, qui vit une saison difficile, veut terminer du mieux possible son aventure basque. Photo PO
    Gauthier Doubrère, qui vit une saison difficile, veut terminer du mieux possible son aventure basque. Photo PO - Pablo Ordas
Publié le

Le numéro neuf, qui quittera le club à la fin de la saison, souhaite terminer sur une bonne note son aventure au Pays Basque.

La semaine passée, et malgré une défaite logique du BO à Mont-de-Marsan (20-17), le club basque s’est assuré une place parmi les six premiers du classement, synonyme de phases finales. Sur le terrain, on a vu Gauthier Doubrère démarrer un match pour la première fois depuis le mois de novembre. «Ça fait vraiment du bien, savoure l’intéressé qui connaissait là sa troisième titularisation de la saison. Déjà, les vingt minutes à Perpignan avaient été une bouffée d’oxygène, comme si je disputais mon premier match avec les professionnels. J’étais content de rejouer au rugby. Quand on est blessé et qu’on ne joue pas, il y a une raison. Lorsque c’est à cause des choix du coach et que pendant près de quatre mois, tu n’es pas sur le terrain, c’est très compliqué.»

Pas vraiment dans les plans du staff (283 minutes au compteur), le numéro neuf a connu une saison délicate, après deux années pleines chez les Rouge et Blanc. «Je ne m’attendais pas à ça, soupire-t-il. Je n’ai pas eu trop d’informations, même quasiment aucune. Je ne sais pas trop comment l’expliquer. En début d’année, j’ai un peu joué et derrière, on ne m’a plus remis, sans explication. C’est assez compliqué à vivre.» Malgré tout, "Doub" s’est accroché et depuis deux matchs, il a fait son retour au sein du groupe. «C’est dans mon tempérament de ne jamais rien lâcher» affirme-t-il.

En contact avec le Stade montois

Rapidement prévenu que son contrat sur la Côte basque ne serait pas prolongé, le Gersois s’est mis à la recherche d’un nouveau club pour la saison à venir. Si des bruits faisaient écho d’une signature au SA XV, lui assure qu’il n’en a jamais été question. Récemment, il est entré en contact avec le Stade montois, où le demi d’ouverture Willie Du Plessis devrait également poser ses bagages, comme révélé par Midi Olympique fin janvier.

Mais avant ça, l’ancien joueur de l’UBB aura à cœur de bien finir son aventure à Aguilera et, pourquoi pas, disputer des phases finales. «Comme je n’ai pas beaucoup joué, je veux amener ma fraîcheur si on me laisse ma chance. Je souhaite me lâcher et profiter. C’est la première fois que je peux faire des phases finales avec les professionnels, donc c’est toujours excitant.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?