Au BO, Lonca s’affirme

  • Au BO, Lonca s’affirme Au BO, Lonca s’affirme
    Au BO, Lonca s’affirme Photo Bernard
Publié le

De retour sur les terrains depuis un mois, l’arrière biarrot Romain Lonca monte en puissance. Ce fut notamment le cas contre Aurillac.

Vendredi soir, dans la salle de presse d’Aguilera. Steven David, assis face à nous, répond à quelques questions après la victoire poussive de son équipe contre Aurillac (29-26). Plus à l’aise sur un terrain que face aux micros, le troisième ligne aile (par ailleurs auteur d’une superbe entrée) se fait chambrer par Romain Lonca, qui patiente dans un coin de la pièce. « C’est un grand blagueur celui-ci. Je ne le connais même pas, en plus » se marre l’ancien Massicois.

Le groupe vit bien ? Plutôt que de s’arrêter à ça, on dira que Romain Lonca fait partie de ces joueurs qui amènent, au sein d’un groupe, une dose de bonne humeur au quotidien. « Romain est quelqu’un de très impliqué avec nous depuis deux ans, détaillait Nicolas Nadau au coup de sifflet final. Il a toujours été présent. Il a vécu et travaillé pour l’équipe, il a aidé les autres. Aujourd’hui, il a la récompense de tout ce qu’il a pu donner à ce groupe. Toute l’équipe est fière de lui. Dans le vestiaire, il a été applaudi et mis en avant. » Pas seulement pour son côté boute-en-train.

Nadau : « le meilleur match d’un arrière depuis que je suis là »

Contre Aurillac, Lonca a clairement fait son meilleur match sous les couleurs du BO. Il a ainsi confirmé sa montée en puissance et son retour au premier plan, après deux ans et demi de galère. Dans l’occupation, l’ancien joueur de l’UBB s’est montré précieux avec son bon jeu au pied, qui a fait cavaler le fond de terrain adverse. Adroit sous les ballons hauts, l’Hendayais s’est aussi distingué dans sa capacité à créer du danger en attaque.

S’il a joué toute la rencontre à l’arrière, on a pu voir Lonca, par moments, occuper le poste de numéro 10 ou de centre, sur des séquences offensives, et inscrire le dernier essai des Basques. « J’ai toujours été polyvalent et je n’ai pas envie de me fixer à un poste. Derrière, je me sens bien. J’y avais joué il y a quelques années et c’est stimulant comme nouveau défi d’apprendre de nouvelles visions. C’est enrichissant et j’ai toujours aimé les défis. Mon essai ? Je suis bien aidé par les trois temps de jeu avant. Il est collectif, ce n’est pas un exploit personnel. Je peux la donner large et on aurait marqué aussi. Je vois l’espace, j’ai été gourmand sur le coup et je me suis dit qu’il fallait y aller », affirmait le joueur de 29 ans.

« Je tiens à le féliciter. Après deux ans et demi sans jouer, il a sans doute fait le meilleur match d’un arrière au BO depuis que je suis là. Aujourd’hui, il y a des leaders qui se dégagent. Romain en fait partie. Petit à petit, il prend une dimension très importante avec nous » poursuivait Nicolas Nadau. Qu’on le veuille ou non, Lonca en même temps que son équipe, a probablement validé, vendredi soir, son ticket pour les phases finales.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?