Colomiers de retour au terrain

  • Colomiers de retour au terrain
    Colomiers de retour au terrain Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Une grande partie de l’effectif columérin reprend l’entraînement collectif ce lundi matin. Le staff va devoir optimiser le court temps de préparation qui lui est offert.

Ce fut un week-end pluvieux et maussade en banlieue toulousaine. Comme si le ciel se faisait le reflet des contrariétés et des incertitudes vécues par les Columérins depuis maintenant plus d’une semaine. Après l’apparition de huit cas positifs, la première éclaircie était venue mercredi soir de la deuxième batterie de tests PCR hebdomadaire et de résultats négatifs pour l’ensemble de l’effectif haut-garonnais. Une éclaircie confirmée donc dimanche matin par de nouveaux résultats négatifs après une troisième série de tests réalisés samedi matin, comme révélé sur Rugbyrama. Le ciel n’est donc pas tombé pour l’heure sur les têtes columérines -un ouf de soulagement pouvait-on entendre auprès des instances dirigeantes du club à la colombe - qui vont pouvoir désormais se concentrer pleinement sur la préparation de ce barrage à Oyonnax.

Dans le vif du sujet

Dès dimanche matin,  Julien Sarraute et son staff qui n’ont plus de temps à perdre, se sont donc mis  à plancher de manière très concrète sur la semaine de préparation qui s’ouvre dans l’optique de l’immense défi qui attend Anthony Coletta et sa bande ce samedi à Charles-Mathon.

Un temps de préparation qui sera forcément raccourci vu qu’une très grande partie de l’effectif columérin a passé l’intégralité de la semaine dernière à l’isolement total et que seuls 12 des 14 éléments immuno-covid ( deux étaient blessés) de l’effectif professionnel ont pu s’entraîner « normalement », à base de séances de physique  principalement, sur les installations de Michel-Bendichou. Dans ce marasme, certains éléments cadres en ont aussi profité pour soigner leurs blessures comme le talonneur Hikawera Elliot, rétabli de sa déchirure au mollet et le centre Johan Deysel touché  au genou contre Aurillac.  Des bonnes nouvelles pour l’entraîneur principal Julien Sarraute qui attend de la part de tous ses hommes désormais une « grosse capacité d’investissement et de détermination. Maintenant, on va fermer notre gueule et se remettre au travail dès que ce sera possible. Nous allons affronter une forte adversité et j’ai envie que l’équipe soit à la hauteur de ses capacités » nous confiait au téléphone en milieu de semaine dernière le technicien, confiant en la capacité de ses hommes à se sublimer dans un tel rendez-vous.« Nous sommes capables de jouer un rugby de qualité, nous l’avons déjà fait cette saison. On nous a beaucoup critiqué dernièrement et à juste titre.Mais j’ai confiance en ce groupe. Je sais qu’il a du potentiel, et qu’il est capable de retrouver son identité et d’élever son niveau de performance.»  La victoire à Oyonnax fin mars dernier (34-25) l’avait démontré. Même si les dynamiques des deux équipes ont été depuis totalement inversées, Colomiers ne s’avoue pas d’avance vaincu. À juste titre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Enzo Diaz
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?