Derrière, ça prend forme

  • Derrière, ça prend forme
    Derrière, ça prend forme Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après les prolongations de Lebel, Tauzin, Ahki et Fouyssac, puis la signature de Nanai-Williams, le champion d’Europe doit encore se renforcer.

La ligne de trois-quarts était le gros chantier du Stade toulousain en vue de la saison prochaine. D’abord parce que de nombreux joueurs arrivaient en fin de contrat en juin. Les étoiles montantes Matthis Lebel (22 ans) et Lucas Tauzin (23 ans) ont déjà prolongé leur engagement, tel que le club l’a officialisé début novembre. Comme cela avait révélé dans ces colonnes, le trois-quarts centre néo-zélandais Pita Ahki (28 ans) a aussi étendu son contrat il y a déjà quelques temps. Toujours au centre, et selon nos informations, Pierre Fouyssac (26 ans) a également prolongé. Surveillé par d’autres formations, dont Castres, l’ancien Agenais va poursuivre l’aventure à Ernest-Wallon. Trop souvent freiné par les blessures, il s’était récemment montré à son avantage contre le CO et le Racing 92. Mais le champion d’Europe doit encore se renforcer derrière. Régulièrement à flux tendu dans ce secteur cette saison, il va numériquement perdre les ailiers Yoann Huget et Maxime Marty cet été. Sans oublier que Maxime Médard (34 ans), qui possède une année optionnelle et à qui le club a laissé le soin de décider, n’a pas encore confirmé qu’il repartait pour un tour.

Les équations Chocobares et Mallia

Au-delà, Sofiane Guitoune - opéré du genou fin mars - ne sera pas de retour avant le mois d’octobre. Midi Olympique avait révélé l’accord entre les dirigeants toulousains et le trois-quarts polyvalent de Clermont Tim Nanai-Williams (31 ans). Le Samoan évoluera bien à Ernest-Wallon lors de l’exercice à venir. Mais une autre signature, au moins, est encore attendue. Des discussions avaient été entamées pour attirer le centre international Pierre-Louis Barassi (23 ans ; 2 sélections), un an avant la fin de son contrat à Lyon, mais le Lou avait fait savoir que la porte était, pour l’instant, fermée. Les Pumas Santiago Chocobares (22 ans) et Juan Cruz Mallia (24 ans), arrivés ces derniers mois comme jokers, donnent clairement satisfaction et la tentation de miser sur eux, ou au minimum l’un des deux, est logique. Elle existe, même si la situation des internationaux argentins, lesquels vont rater une partie de la saison et n’être disponibles qu’en décembre (après le Rugby Championship puis la tournée d’automne), rend les choses complexes. J. Fa.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?